À Saint-Eustache, le gouvernement local dissous par les Pays-Bas

Par • Mis à jour le 07/02/2018 - 10:56

Le gouvernement de la petite île de Saint-Eustache, située au sud de Saint-Martin et Saint-Barth a été démis de ses fonctions. Cette commune néerlandaise à statue particulier est repassé sous le contrôle du gouvernement central des Pays-Bas.

    À Saint-Eustache, le gouvernement local dissous par les Pays-Bas

La gestion des affaires courants à Saint-Eustache est sous le contrôle du gouvernement des Pays-Bas. Cette mise sous tutelle fait suite à la découverte de faits de corruption et de fortes négligences des autorités locales dans cette île du nord des Antilles qui compte 3877 habitants (21 km2).

Le gouvernement de la petite île du nord sera dissout dans les jours à venir. Un commissaire gouvernemental remplacera l'actuel équipe gouvernementale et sera en charge des affaires locales jusqu'à que les autorités locales soient en mesure de d'assumer ses missions. C'est seulement à partir de ce moment que des élections pourront être organisées a précisé le ministère de l'Intérieur et des relations du Royaume.

Raymond Knops, le secrétaire d'Etat à l'Intérieur se rendra à Saint-Eustache d'ici la fin de cette semaine pour explique le processus à la population. Dans une déclaration rendue publique cette semaine, Raymond Knops a indiqué que cette décision s'appuyait sur un rapport d'un comité d'enquête qui a décelé de graves dysfonctionnements dans les méthodes du gouvernement local. Accords illégaux, discriminations, intimidations, menaces, insultes et enrichissements personnels lors de marchés publics font partis des faits constatés par la commission d'enquête. "Aucune administration n'est en état de marche et l'île est négligée à tous les points de vue", écrit la commission d'enquête.

Dans sa déclaration, le secrétaire d'Etat à l'Intérieur indique : "Puisque aucune mesure n'a mené le gouvernement local à la repentance, il ne reste qu'une seule chose à faire : l'intervention du gouvernement. C'est la décision la plus douleureuse mais comme tout a échoué c'est l'unique possibilité restante. La population de Saint-Eustache mérite mieux".