"Toute la zone au sud du pays est inondée", Evans Paul, ancien premier ministre d'Haïti

Par • Mis à jour le 05/10/2016 - 13:23

L'ouragan de catégorie 4 Matthew a provoqué des dégâts considérables en Haïti. Au moins cinq personnes sont mortes suite à son passage. L'ancien premier ministre Evans Paul a dressé mardi après-midi (4 octobre 2016) un premier bilan de la situation. Il évoque notamment les risques d'épidémie, la gestion des sans abris et le report probable de l'élection présidentielle.

    "Toute la zone au sud du pays est inondée", Evans Paul, ancien premier ministre d'Haïti
"C'est extrêmement grave. Toute la zone au sud du pays est inondée. Les gens sont sans abris. Les maisons sont détruites. Les ponts ont lâché", déplore Evans Paul. L'ancien premier ministre était l'invité de Jean-Marc Pulvar ce mercredi matin (5 octobre 2016).

Aux Cayes, troisième ville du pays et aux abords de Port-au-Prince, la capitale, les dégâts sont cataclysmiques. Au moins 5 personnes ont perdu la vie suite au passage du cyclone selon les premiers bilans. Le pont de Ladigue qui relie le sud au reste de l'île s'est effondré mardi après-midi.

Ce mercredi matin, les rivières de l'île sont toujours en crue.

Rivière grise this morning #MatthewHaiti #Haiti pic.twitter.com/17THVDbu9E

— Etant Dupain (@gaetantguevara) 5 octobre 2016


Le processus électoral remis en question

"Les élections sont fixées pour le dimanche 9 octobre mais il n'y a aucun moyen de faire campagne dans cette situation", explique l'ancien premier ministre qui laisse entendre qu'un report du scrutin est plus que probable.

"La société haïtienne n'a pas les moyens pour faire face à cette situation. Beaucoup de gens sont déplacés. Les écoles vont rester fermées pendant plusieurs jours. Il faut se préparer à la propagation de certaines épidémies. La première priorité c'est de protéger les gens", ajoute-t-il.

Plus de 10 000 personnes ont été accueillies dans les écoles. La gestion de ces réfugiés qui ont souvent perdu leur maison dévient désormais une priorité pour la société haïtienne selon Evans Paul

Ecoutez l'ingralité de l'interview d'Evans Paul réalisée par Jean-Marc Pulvar :