Des yoles, des vélos et cinquante nuances de Tour ...

Par • Mis à jour le 01/08/2015 - 19:44

Fleur de Lys, slameur bien connu des habitués de cet art de se jouer des mots, nous revient dans RCI+ Visions d'ici & d'ailleurs avec un regard décalé sur les différents tours qui ponctuent les grands vacances en Martinique.Vision tout à la fois délirante, réaliste, sarcastique et un tantinet iconoclaste servie entre autres par l'audio de "la krai", un slam évocateur de yoles.

    Des yoles, des vélos et cinquante nuances de Tour ...
Le Tour (de la Martinique) des Yoles … C’est un sujet qui m’inspire en cette période de grandes vacances 2015. Et pas que ce tour-là. Car, il y a eu avant un autre Tour de la Martinique. C’était à vélo. Et oui…

Il y a des passionnés de la bicyclette. Des gens qui regardent le tour à la télé sans bouger de leur canapé. Il y a des gens qui regardent le tour en se déplaçant à chaque étape, pour voir chaque vélo passer devant eux pendant environ … 35 secondes. Ils attendent pendant des heures. Et comme au manège après 2 heures de queue, ils ont 10 à 35 secondes d’adrénaline. Ils transpirent pendant 4 secondes, le temps de courir à coté du mec qui ne veut surtout pas qu’on court à côté de lui, et puis… C’est fini.

Oui, c’est fini parce qu’on peut courir derrière un gars ou deux, mais on ne peut pas supporter tous les cyclistes qui passent, non !!! Tous n’ont pas le même niveau. Mais bon, on encourage. Le vélo, c’est formidable. C’est fédérateur, écologique et pratique. Même la Justice s’en empare. Ministre de la Justice, la garde des sceaux en fait son « ptit » moteur loin de la rase campagne. Quatre, non pas 1 , 2 ou 3 vélos. Elle en a quatre. C’est inscrit dans sa déclaration de patrimoine comme membre du gouvernement.

Elle pratique régulièrement le vélo, ce qui doit poser parfois des problèmes à son service de sécurité.
Sécurité… Sécurité. Tiens, un thème important pour lequel, elle a demandé plus de fermeté aux procureurs de Martinique.

En Martinique, le tour des prisons est vite fait. Il n’y en a qu’une. Elle est régulièrement plus que pleine… Enfin, à 200%. Comment une prison peut-elle être pleine à 200% ? Quand un bocal est plein, il est plein. Mais, une prison, non. Elle peut être pleine à 200%, enfin en Martinique, plus qu’ailleurs...
Il doit sûrement y avoir des suites penthouse dans cette maison d’arrêt. Ou peut-être alors, ont-ils des contrats où l’on peut loger les détenus dans les hôtels martiniquais, à tour de rôle.
Les hôteliers ne se plaignent-ils pas souvent d’un manque de clients ? Et puis, à Ducos, il y a surement 200% de gardiens en plus, n’est-ce pas ?
Et évidemment, il faut au moins une bécane pour faire le tour de la cour de la prison. Et si les chaînes des vélos sont bien huilées, celle de la montée de l’insécurité et de la délinquance a tendance déraillé.

A qui la faute ?! A qui profite le crime ?! Attendons un remplissage à 250 ou 300% pour voir s’il y a des voix qui s’élèvent. On ne sait jamais, peut être qu’une journaliste inspirée par la grâce et croyant avoir démontré son intégrité changera tout, une fois à la tête la Collectivité Territoriale de la Martinique (CTM).