Il y a 18 ans, disparaissait Edith Lefel

Par 20/01/2021 - 08:56

La chanteuse antillo-guyanaise s'est éteinte le 20 janvier 2003. Ses chansons aux thèmes variées et profonds ont marqué toute une génération.

    Il y a 18 ans, disparaissait Edith Lefel

Voilà 18 ans qu'Edith Lefel a quitté la scène. La chanteuse née à Cayenne d'un père martiniquais et d'une mère guyanaise en 1963 a marqué l'histoire du zouk.

En 19 ans d'une carrière entamée en 1984, ses tubes et son charme naturel ont contribué à faire d'elle une légende regrettée de la musique antillaise. Une brillante carrière l'avait conduite jusqu'à l'Olympia où elle avait chanté en 1996.

À une époque où nos chanteurs ne parlaient pas que d'amour, Edith Lefel qui s'était essayé à la musique traditionnelle (mazurka, biguine) avait chanté la vieillesse dans SOS Mémé.

Avec son tube "Marie",  Edith Lefel se saisit d'un thème encore plus poignant : l'euthanasie. Un texte harmonieux en créole sur une mélodie qui se laisse danser participe à faire de l'artiste une chanteuse à part dans l'univers du zouk.

Autre thème déchirant, dans Piti innocent, Edith Lefel aborde la mort d'un enfant et la douleur d'une mère. Malgré le poids du thème, le morceau est lui aussi un hit diffusé par toutes les radios au moment de sa sortie.

Mais Edith Lefel ne s'est pas contenté de chanter la tristesse. Bomb Saint-Doux raconte l'histoire d'une femme qui se libère et choisit sa vie. Le clip tourné à New-York, les arrangements, les cuivres en font une oeuvre mémorable.

La chanteuse qui avait grandi en écoutant Brel, Aznavour, Piaf et Barbra Streisand avait rendu hommage à Edith Piaf à travers un album en 1999.

La vie et la carrière d'Edith Lefel ont également été marquées par sa relation avec le producteur Ronald Rubinel. De leur relation naîtra des tubes mais aussi des jumeaux, Chris et Mathieu.

La chanteuse repose au cimetière du Père Lachaise à Paris où ses fans lui rendent régulièrement hommage.

Tags