La peinture, source d’épanouissement pour des handicapés mentaux ?

Par • Mis à jour le 13/03/2016 - 19:03

La seconde édition de l’Atelier « Art et Rencontres » s’est tenue samedi 12 mars 2016 au foyer de l’Espérance au quartier Châteauboeuf, à Fort-de-France (Martinique). Comme l’an dernier, des enfants et adultes handicapés mentaux ont partagé avec des artistes un même amour pour la peinture grâce à l’association « Le Carbet du Cœur ».

    La peinture, source d’épanouissement pour des handicapés mentaux ?
Une quinzaine d’enfants et d’adultes atteints de déficiences mentales se sont retrouvés samedi 12 mars 2016 au foyer de l’Espérance à Châteauboeuf, à Fort-de-France pour la seconde édition de l’atelier « Art et Rencontres ».

Cette initiative de l’association « Le Carbet du Cœur » permet à des personnes présentant des handicaps mentaux aux côtés de leurs parents et amis de s’adonner à la peinture. Tout cela, sous le regard d’une dizaine d’artistes-peintres appelés à suivre leur expression artistique.

Le 1er atelier «Art et Rencontres » a donné des résultats si séduisants que « Le Carbet du Cœur » a voulu remettre cela cette année. Le constat est là. Ce public-là a des talents particuliers. Une fois qu’ils sont mis en avant, il ne reste plus qu’à admirer l’épanouissement d’artiste qu’ils provoquent. Pour ces handicapés mentaux, ce sont des moments inoubliables.

Peintre professionnel, Yves Marie Malleray met en valeur l’activité artistique des personnes déficientes mentales.

« Peindre, dit-il, c’est créer un monde imaginaire, un monde différent du monde réel, un monde qui vous déçoit moins.
Je crois que c’est très important pour tout le monde. Un artiste a besoin de ça et s’il n’arrive pas à créer son monde, il lui manque quelque chose.

Je crois que pour les handicapés mentaux c’est la même chose et ils sont extrêmement heureux de peindre, ils sont dans le monde qui est le leur, où ils s’épanouissent ».
Veranika Chyhir avec Xavier Chevalier.