Le moqueur gorge-blanche : un vrai "oiseau péyi"

Par • Mis à jour le 22/04/2015 - 23:31

du patrimoine naturel de la Martinique

    Le moqueur gorge-blanche : un vrai "oiseau péyi"

La Martinique compte deux espèces d'oiseaux endémiques ; l'oriole de Martinique et le moqueur gorge-blanche ne se rencontrent que sur notre île. Si le premier semble occuper l'ensemble des zones boisées de la Martinique, le second tente de survivre avec discrétion sur la Presqu'île de la Caravelle. Il était autrefois, largement répandu en Martinique ; les chroniqueurs du 19è siècle le décrivaient ainsi dans les régions des Trois-Ilets, de Fort-de-France et de Saint-Pierre. Dès le début du 20è siècle, le moqueur gorge-blanche a connu un important déclin qui l'a conduit au bord de l'extinction. En 1950, l'ornithologue James Bond – C'est lui qui a inspiré Ian Fleming pour le nom du célèbre espion - le déclarait disparu, avant de retrouver un individu l'année suivante, sur la Caravelle, lors d'une sortie en compagnie du Père Pinchon. Aujourd'hui, les dernières estimations font état d'une population d'environ 400 individus sur la Caravelle. Des études lancées notamment par le PNRM ont pour objectif de mieux connaître cette espèce, de façon à mettre en place des stratégies de conservation adaptées. En plus d'un suivi régulier des populations, l'une de ces initiatives a visé plus particulièrement l'éthologie du moqueur gorge-blanche, c'est-à-dire l'étude du comportement de l'espèce. Les résultats de cette étude ont été publiés récemment dans un journal scientifique international (http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10211-014-0207-3).