"Tè, bwa, glo" empoisonnés au chlordécone

Par / /

Patricia Donatien consacre une exposition à l'empoisonnement au chlordécone de la Martinique.

Une exposition intitulée Tè, bwa, glo dénonce l’empoisonnement des terres de Martinique et de ses habitants à la chlorédecone. Elle est composée de tableaux, peinture, infographie, photos, ainsi que d’une installation.

Les couleurs vives et directes reproduisent essentiellement des champs de bananes. Cancers, maladie d'alzheimer, infertilité, ou encore retards cognitifs, et le plus grave, les décès sont des maux attribués au pesticide persistant et toxique.

L'exposition est visible à Tropiques Atrium jusqu’au 4 janvier. 

Patricia Donatien explique son travail à Yvonne Guilon :

 

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.