A travers Doha à l'heure du championnat du monde de vitesse en Jet Sky, entre réalité et hallucinations...

Par • Mis à jour le 30/03/2015 - 07:11

Du 4 au - mars 2015 se tenait à Doha au Qatar

    A travers Doha à l'heure du championnat du monde de vitesse en Jet Sky, entre réalité et hallucinations...
Nous sommes le lundi 2 mars. Il est 1 :40 du matin à bord du vol TK0780. Le Boeing de la Turkish Airlines, qui a quitté Istanbul trois heures auparavant, s’apprête à atterrir. Doha, la célèbre capitale du Qatar (le Qatar du PSG) scintille de toutes ses lumières. Sur la droite de l’appareil, à travers le hublot j’aperçois The Pearl… La luxueuse marina en forme de demi-lune où réside celui que tout le monde désigne ici par le simple nom d’Altesse. Je la visiterai quelques jours plus tard. Tout de suite, j’ai compris alors pourquoi dès que l’on parle aujourd’hui de cette capitale, on l’associe toujours à l’excellence et à la magnificence. Une impression me vient à l’esprit cette nuit là en voyant avec quelle distinction, gentillesse et élégance, la délégation martiniquaise, dont je faisais partie, était accueillie à l’aéroport à une heure si matinale. J’ai vu ainsi la délicatesse avec laquelle le personnel de l’hôtel Hilton avait pris en charge nos valises. Et je me suis surpris à imaginer mes compatriotes dans les mêmes circonstances et à la même heure. Mais ça, c’est une autre histoire… De cette semaine passée à Doha, je retiens en marge de la première manche du championnat du monde de vitesse, la raison de ma venue au Qatar, trois lieux qui restent imprimés dans ma mémoire et que j’aimerais partager avec vous.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.