Changer d'île

2017: Une année record pour l'aéroport Aimé Césaire

Par Peggy Saint-Ville et Hanna Roseau / RCI.FM / 22/01/2018 - 18:28

Ce matin la SAMAC (Société Aéroport Martinique Aimé Césaire) a fait son bilan pour l'année 2017 et présenté ses orientations pour cette année!

La SAMAC a présenté aujourd'hui, lundi 22 janvier les résultats de l’aéroport pour l'année 2017 et les grands projets à venir.

Des résultats positifs dont se félicite Frantz THODIARD, le Président du Directoire de la SAMAC.

En effet, l'an dernier, 1 million 946 676 passagers (transit inclus) sont passés par l'aéroport Aimé Césaire, soit une hausse de 4,4% par rapport à 2016.

La hausse est estimée à + 22% en 20 ans.

Les liaisons vers et au départ de l'Hexagone sont toujours les plus empruntées par les voyageurs : 1 million 113 151 passagers soit une hausse de 3,33% par rapport à l'an dernier.

La compagnie qui attire le plus de voyageurs c'est Air caraïbes avec 660 022 passagers en 2017, devant Air France et ses 608 940 passagers.

La 3ème place est occupée par Corsair , laquelle enregistre 220 325 passagers en 2017.

La compagnie Norwegian qui dessert Boston, New-York et désormais providence, arrive en 6ème position avec 46 226 passagers.

La SAMAC compte beaucoup sur son projet d'extension des ailes Est et Ouest ( 20 000 m² au total) comprenant entre autre une nouvelle salle de tri bagages, une salle de livraison bagages, et une nouvelle aérogare pour attirer de nouvelles compagnies et proposer de nouvelles destinations comme l'Argentine et le Brésil.

Le budget prévu pour 2018 s'élève à 18 198 millions d'euros.

Seule ombre au tableau, les résultats enregistrés par le FRET et la POSTE.

Sur ces deux activités, les chiffres sont en baisse : - 0,70 % pour la 1ere, - 7,06% pour la seconde.

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.