[AUDIO] Patrick Martin, président délégué du MEDEF : "Je suis optimiste"

Par Lola-Jeanne Cloquell et Jean-Marc Pulvar 14/01/2021 - 05:30
01/01/2020 - 00:00
Martinique

Le président délégué du MEDEF Patrick Martin s’est rendu hier mercredi 13 janvier dans plusieurs entreprises avant de rencontrer le préfet et le président de la Chambre de commerce de Martinique. Il est l'invité de la rédaction ce matin, et partage son "optimisme raisonné" sur la reprise économique à venir.

    [AUDIO] Patrick Martin, président délégué du MEDEF : "Je suis optimiste"
Patrick Martin ©RFI

Le président délégué du MEDEF Patrick Martin est revenu sur les perspectives de redémarrage économique après la crise mondiale que l'économie traverse. Les difficultés ont pourtant été vivement ressenties par l'ensemble des secteurs :

Nous avons vécu une période complètement exceptionnelle, très déstabilisante, avec des angoisses, y compris chez certains patrons qui s'interrogent sur l'existence de leur entreprise, et leur propre sort personnel

Et si certaines entreprises ont pu redémarrer plus rapidement que d'autres, Patrick Martin entend se veut d'un "optimisme raisonné" concernant sur les questions que cette cette crise a fait ressurgir : les relations sociales, l'environnement, ou les priorités que les entreprises et la société doivent se donner.

Cette crise nous invite à jouer plus collectif

Dans ce sens, le président délégué indique que des pourparlers sont en cours pour que les entreprises qui ne pourront pas rembourser immédiatement leurs PGE (Prêts garantis par l'Etat) puissent davantage échelonner leurs paiements, voire mettre en lace des prêts participatifs. 

Mais le sujet d'une hausse des impôts est au centre des inquiétudes, en particulier à partir des élections de 2022, comme l'indique le président délégué :

Concernant l'impôt, je suis inquiet pour ce qu'il se passera après les élections présidentielle et législatives de 2022

Ainsi, dans ce contexte difficile, l'apprentissage et l'alternance sont des pierres angulaires de cette reprise, selon lui. Et le travail du Medef sur ce terrain est encore important :

On a encore un travail de sensibilisation à faire auprès de nos 173.000 entreprises adhérentes au Medef, notamment celles qui n'ont pas encore compris que c'était leur intérêt et celui de la société de développer l'apprentissage

L'entretien avec Patrick Martin, président délégué du MEDEF et Jean-Marc Pulvar est à écouter ici :

 

Tags