Aides de l'Etat : la ville de Fort-de-France signe un contrat de redressement des finances locales

Par 13/10/2021 - 20:20 • Mis à jour le 13/10/2021 - 20:14

Après Saint-Pierre, la ville de Fort-de-France a signé ce soir (mercredi 13 octobre) le deuxième contrat de redressement des finances locales en Outre-Mer (COROM) de la Martinique. Ce contrat contribuera à la rénovation des bâtiments et jardins du parc Aimé Césaire, ainsi qu'à la rénovation d’au moins 35 façades du centre-ville.

    Aides de l'Etat : la ville de Fort-de-France signe un contrat de redressement des finances locales

Pour accompagner les communes ultramarines faisant face à des difficultés financières, le gouvernement a mis en place le COROM afin d’apporter le soutien de l’État auprès des communes ultramarines souhaitant assainir leur situation financière et réduire les délais de paiement de leurs fournisseurs locaux.

Ainsi, après la ville de Saint-Pierre en septembre dernier, c'est au tour de Fort-de-France d'en bénéficier. Le maire de la ville, Didier Laguerre, le préfet de la Martinique, Stanislas Cazelles, ainsi que le directeur régional des finances publiques, François Bédos ont ainsi signé le deuxième COROM de la Martinique ce soir.

COROM
Signature du deuxième COROM de la Martinique ce soir ©Préfecture de Martinique

Rénovation des bâtiments et jardins du parc Aimé Césaire

Ce contrat prévoit donc plusieurs volets, et en particulier les travaux de rénovation des bâtiments et jardins du parc Aimé Césaire.

Pour cette rénovation, l’État octroie une subvention de près de 650 000 euros au titre de la dotation de soutien à l’investissement local. Une subvention à hauteur d'environ 12% du plan global de financement de cette opération, dont les travaux totaux s’élèvent à 5 millions 300 mille euros. Le fond européen de développement régional (FEDER), quant à lui, contribue à l'opération à hauteur de 3 180 000 euros.

Les travaux du Parc Aimé Césaire devraient ainsi débuter en novembre 2021 pour s’achever en février 2023.

Rénovation d’au moins 35 façades du centre-ville

L'autre point d'ampleur acté par ce contrat est la rénovation d’au moins 35 façades du centre-ville. L’Etat octroie en effet une dotation de 500 000 euros dans le cadre du plan de relance et du programme Matinik Pli Bel.  

Un appel à projets « Tchè Fod Fwans pli bèl » a été lancé par l’Etat et la ville de Fort-de-France pour accompagner financièrement et techniquement les propriétaires qui veulent ravaler les façades de leur maison/immeuble.

Les opérations de ravalement se dérouleront sur une durée maximale de 12 mois à compter du mois de novembre 2021.

Tags