Au cœur de la récolte de la canne à sucre

Par 01/04/2019 - 06:39 • Mis à jour le 01/04/2019 - 06:39

La campagne sucrière bat son plein. Une saison qui s'annonce difficile pour les petits planteurs. Reportage.

    Au cœur de la récolte de la canne à sucre

La campagne sucrière 2019 a débuté officiellement le 13 mars 2019. L’exploitation agricole Galion à Trinité possède 500 hectares de canne.

De 7 heures à 14 heures, 4 engins coupeurs de canne et plusieurs camions récoltent plusieurs centaines de tonnes de canne par jour.

Ailleurs, les petits planteurs de canne de l’association Coopérative en matériels agricoles (CUMA) coupent la canne à la main sur les terrains non accessibles par les engins.

Sur une autre exploitation 9 arracheurs de mauvaises herbes travaillent sur des terrains fraîchement plantés en canne. Chaque jour, l’exploitation doit fournir environ 300 tonnes de canne à l’usine sucrière du Galion.

L’entreprise comprend une trentaine de salariés et 50 employés saisonniers. Une main d’œuvre difficile à trouver en Martinique.

Cette année, la récolte s’annonce difficile pour les gros et les petits planteurs de canne. Habituellement, un petit planteur de canne peut réaliser plus de 500 tonnes de canne à sucre durant la campagne sucrière. Mais la sécheresse pourrait causer un déficit dans les récoltes.

Le reportage de Aude Sioul-Tidas :