CTM : Les comptes administratifs déficitaires ont été votés

Par • Mis à jour le 30/03/2016 - 14:13

Comme annoncé, les discussions ont été houleuses hier, mardi 29 mars 2016 à Plateau Roy : 4h de débat autour du compte administratif de l’ex Conseil Général, autant pour discuter autour de celui de l’ancien Conseil Régional.

    CTM : Les comptes administratifs déficitaires ont été votés
Les débats étaient vifs dans l'enceinte de l'hémicycle ce mardi 29 mars 2016; parfois même houleux avec un public présent qui n’a cessé de se manifester, notamment lorsque l’opposition s’exprimait. Finalement ce n’est qu’à 22 heures que les deux comptes administratifs ont pu être votés. Comme annoncé précédemment par l’ancienne majorité, les comptes des 2 anciennes collectivités ont été votés en déficit. Moins 7 millions pour le département et moins 79 millions pour la région. Un déficit qui accuse directement la gestion de l’ancienne majorité dans les Collectivités.

Chacun campe sur ses positions

David Zobda, l’ancien 1er vice président du Conseil Général et élu de l’opposition aujourd’hui a défendu la gestion financière de l’ancien département. Il persiste à dire que le compte administratif devrait être de PLUS 7 Millions d’euros." Il y a à mon avis une volonté politique de montrer un résultat négatif du conseil général et c'est dommage parce qu'on arrive à salir une institution à détruire le travail effectué par une assemblée," a t-il martelé.

Fred Lordinot, ancien président de la commission finance à l’ex Région dénonce des comptes non sincères et préparés dans la précipitation. "La manoeuvre est grossière ! C'est une gestion que nous avons conduite avec 237 millions d'euros d'investissement - c'est ce qu'il faut retenir - nos comptes sont positifs ! Je suis très inquiet en ce qui concerne la miobilisation des fonds européens pour l'année 2016", a t-il indiqué.

La CTM veut de la transparence !

"Nous avons préféré une attitude plus responsable qui consiste à dire quelle est la réalité de la situation, quelles sont les difficultés, les problèmes que nous devons traiter", a indiqué Miguel Laventure sur le fait qu'il était important pour la CTM de présenter les comptes maintenant.

Audrey Ollon et Cédric Catan