Comptes des anciennes collectivités en déficit : "Expliquez moi je voudrais bien comprendre"

Par 22/03/2016 - 18:55 • Mis à jour le 22/03/2016 - 18:55

La semaine dernière, Daniel Marie-Sainte, le porte parole du conseil exécutif annonçait sur notre antenne que les comptes administratifs des deux anciennes collectivités, Région et département seraient en déficit. L’opposition s’inscrit en faux.

    Comptes des anciennes collectivités en déficit : "Expliquez moi je voudrais bien comprendre"
L’ancien président de la commission des finances du Conseil Général Raphael Séminor, qui était l’invité du Lundi politique ce 21 mars 2016 au soir a tenu à donner son point de vue sur la question selon laquelle les comptes administratifs des deux anciennes collectivités Région et Département seraient en déficit. Pour Raphael Séminor, la nouvelle gouvernance ne fait pas preuve d’honnêteté et chercherait par tous les moyens à prouver que les collectivités étaient mal gérées.

"Pourquoi est-ce que brutalement le compte administratif 2015 de la Région et du Département se trouve en déficit comme par hasard ? Je rappelle que les comptes administratifs des années précédentes qui ont été votés par le Conseil Général et le Conseil Régional étaient en excédents; vous pouvez faire dire aux comptes administratifs ce que vous voulez... Il suffit de ne pas inscrire des recettes que vous auriez pu engranger ! Nous avons travaillé sur les comptes administratifs qui ont été adressés aux élus de la Collectivité Territoriale. Pour le Conseil Général nous avions inscrit un emprunt de 49 millions d'euros pour faire face aux dépenses d'équipement. Nous avons mobilisé 40 millions il reste 9 millions à mobiliser les banques sont d'accord puisqu'il y a un accord qui a été écrit. Personne ne mobilise les 9 millions alors que les dépenses ont été faites. Naturellement vous allez trouver un déficit puisque je crois que le déficit annoncé pour le Conseil Général est de 8 millions d'euros mais vous avez 9 millions d'euors d'emprunt qui devraient rentrer arceque les dépenses d'investissement ont été réalisées... Expliquez moi je voudrais bien comprendre", a martelé Raphael Séminor.

Audrey Ollon et Cédric Catan