Coronavirus : les assurances peuvent-elles entrer en compte ?

Par 24/04/2020 - 11:09
01/01/2020 - 00:00

La perte d’activité liée à la crise sanitaire peut-elle être prise en charge par la clause Garantie perte d'exploitation de nos assurances ? De plus en plus de chefs d’entreprises se posent la question… Mais malheureusement, l’absence de dommage matériel ne permettrait pas de faire jouer les assurances.

    Coronavirus : les assurances peuvent-elles entrer en compte ?


Certaines entreprises, dont l'activité a chuté avec la crise sanitaire du coronavirus, pensent être couvertes par leur assurance au titre de la garantie des pertes d’exploitation. Or la probabilité que ce soit le cas est faible.

 

Dans la majorité des contrats d'assurance, les pertes sont couvertes lorsqu'elles sont consécutives à un dommage matériel (vol, incendie, dégât des eaux, tempête). Avec l'épidémie du coronavirus en revanche, « il n'y a pas de dommage matériel aux outils de production des entreprises » selon Francine Négrite, présidente du comité des assureurs Antilles Guyane. En conséquence, l'assurance ne couvre rien et un grand nombre d’entreprises se retrouvent sans aucune garantie des pertes d’exploitation.

En fonction de leurs assurances, les entreprises peuvent jouer sur les adaptations liées à certaines spécificités mais là, seules les clauses du contrat peuvent définir ces particularités.

 

Cependant au vue de la crise, beaucoup d'assureurs s’engagent dans l'effort de solidarité nationale dédié aux entreprises en difficultés.
« La couverture contractuelle n'existant pas, il faut essayer de proposer une particularité pour venir en aide aux entreprises » poursuit Francine Négrite. D'après la présidente du comité des assureurs Antilles Guyane Fonds, les entreprises d'assurances mettent en place notamment des fonds de pension pour les TPE. De son côté, La Maif va reverser 100 millions d'euros à ses sociétaires.

 

Une aide précieuse, mais insuffisante pour le gouvernement, qui souhaite créer un nouveau dispositif pour couvrir, à l'avenir, les catastrophes sanitaires : un régime spécial pandémie calqué sur le modèle des catastrophes naturelles.   Mais cette nouvelle disposition ne sera pas simple à mettre en place. Il faudrait une dizaine de milliards d'euros pour venir en aide à toutes les entreprises en perte d'exploitation. L'intervention seule d'un assureur ne sera donc pas suffisante.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.