Covid-19 : comment envisager la reprise du tourisme en Martinique ?

Par 07/09/2021 - 15:37 • Mis à jour le 07/09/2021 - 15:15

A l'arrêt, le secteur du tourisme est suspendu à l'amélioration de la situation sanitaire sur l'île. Le directeur du comité martiniquais du tourisme, François Baltus Languedoc, était l'invité du journal de 7 heures pour évoquer la reprise de ce secteur lourdement impacté par la crise sanitaire.

    Covid-19 : comment envisager la reprise du tourisme en Martinique ?

Des touristes testés et majoritairement vaccinés

Si le recul de l'épidémie se confirme, le confinement pourrait être progressivement levé à partir du 19 septembre. L'heure est déjà à la réflexion sur les conditions de la reprise des activités dans les différents secteurs économique, notamment le tourisme, une filière particulièrement malmenée par les confinements successifs et les restrictions de déplacements. Faut-il s'attendre à revoir prochainement des touristes sur le sol martiniquais ?

Les touristes ont en effet été pointés du doigt ces dernières semaines, accusés d'avoir joué un rôle dans cette quatrième vague de Covid-19 avec les arrivées de nombreux voyageurs en début juillet. Une accusation que réfute le directeur du comité martiniquais du tourisme, François Baltus Languedoc :

C'est faux, et nous avons des statistiques qui le prouvent. Tout le monde sait que lorsqu'un touriste arrive en Martinique par avion, il est testé avec un test PCR 72 heures avant, ou un test antigénique. Ensuite, les compagnies aériennes fournissent des chiffres important : environ 80% des voyageurs sont vaccinés 

Un constat qui entre en corrélation avec celui déjà indiqué par la préfecture. Lors de la flambée épidémique de mi-juillet, avant la mise en place d'un nouveau confinement strict, 95% des contaminations se sont faites entre personnes n'ayant pas voyagé.

Vers une reconquête de notoriété pour la destination Martinique

Si la reprise des activités touristiques est pour le moment suspendue à l'amélioration sanitaire globale, le CMT poursuit tout de même ses actions de promotion de la destination de façon allégée :

Nous allons accueillir la course Jacques Vabre, nous allons aussi décorer une station de métro parisien aux couleurs de la Martinique pendant 2 semaines, nous allons lancer des campagnes de communication sur nos marchés importants, à savoir l'hexagone, la Belgique, le Canada et les Etats-Unis. C'est une reconquête de notoriété

Le directeur du CMT espère ainsi relancer le secteur touristique dès l'île pour la prochaine haute saison dès le mois de décembre, saison très attendue par les professionnels de la filière. La reprise des crosières, quant à elle, reste largement en suspens et ne devrait intervenir qu'à l'horizon de 2022.

Tags