De nouvelles attractions touristiques en Martinique

Par • Mis à jour le 18/08/2015 - 15:51

Les entretiens et les réunions d’information se multiplient dans les ports de pêche de la Martinique afin d'améliorer les conditions de travail des Marins-Pêcheurs. Mais à travers eux, c'est une amélioration pour toute la société.

    De nouvelles attractions touristiques en Martinique
Depuis le début du mois de juillet, le dispositif baptisé Avenir Pêche est entré dans sa phase active.
Créée dans le cadre du Plan Chlordécone III, cette plateforme de l’Etat vise à aider les marins-pêcheurs dans leur projet de reconversion, de diversification, de formation ou de création d’entreprise. C’est la Boutique de Gestion qui a été chargée de mettre en œuvre toutes les mesures d’accompagnement nécessaires.
De juillet à décembre, les entretiens se succèdent pour connaître et évaluer les besoins du millieu des marins-pêcheurs professionnels exerçant dans l’île

A Case-Pilote par exemple, environ la moitié des pêcheurs de la commune a déjà été entendue. C’est le cas d’Eric Dorin, pêcheur depuis une vingtaine d’années, confrontée à des difficultés croissantes pour maintenir son revenu, il souhaite se diversifier :"Je ne change pas d’activité, je veux mettre une activité en plus sur ma pêche pour améliorer l’entreprise car le poisson devient un peu dur. Petit à petit, les poissons ont tendance à disparaître. Les sargasses n’aident pas non plus. Avant on prenait plus de poisson. Avant, dans les 20km autour du rivage on prenait 10 thons par jour. Aujourd’hui, tu peux aller là-bas et rentrer avec l’argent de l’essence. La dame de la boutique de gestion est venue, ils nous ont proposé des trucs. Bon, on suit la boutique de gestion.
Ce qui m’intéresse c’est d’amener les touristes voir les dauphins, visiter la côte, les grottes, tout ce que les touristes veulent.
Depuis jeune, quand j’ai commencé à faire de la pêche, je faisais déjà des balades pour voir les dauphins, maintenant ils ont mis un tas de trucs. Il faut faire des papiers ceci cela pour aller voir les dauphins maintenant. Pratiquement tout le temps on nous fait faire des dossiers et on ne voit rien. La dame de la boutique de gestion est venue dernièrement pour nous dire qu’il va y avoir une aide pour les marins-pêcheurs. On est content car on pense que ca va aller jusqu’au bout. Nous sommes au moins 25 marins-pêcheurs sur le port, au moins une dizaines ont déjà fait leur dossier. Les autres, ils ont pris un rendez-vous pour monter leur dossier aussi. Tout le monde veut faire du tourisme, c’est vraiment ce qui fonctionne maintenant. »

Xavier Chevalier et Dominique Girault