L'AMIV va changer ses conditions d'admission

Par • Mis à jour le 22/02/2018 - 11:27

Suite à une procédure engagée par deux coopératives d'éleveurs, l'association martiniquaise interprofessionnelle de la viande, du bétail et du lait va changer ses conditions d'admission. Une modification qui devrait garantir un accès plus facile aux fonds européens pour les professionnels du secteur.

    L'AMIV va changer ses conditions d'admission

En mars 2017, deux coopératives d’éleveurs d’animaux ont saisi l’autorité de la concurrence. La SICA MADRAS et PRAMA dénonçaient les critères et la procédure d’adhésion à l’Amiv.

Une adhésion compliquée et qui pourtant permettait d’accéder aux aides européennes. L’intervention de l’autorité a eu raison des procédures d’adhésion qui ont été changée. En effet, le gendarme de la concurrence a estimé que les critères d'adhésion n'étaient "ni objectifs ni transparents et que leur application pouvait revêtir un caractère discriminatoire".

L'Amiv s'est donc engagée à revoir les dispositions d'acceptation des dossiers. Une procédure allégée permettra notamment aux candidats aux aides européennes d'obtenir le statut de membres associés.

Jean-Joseph Malidor président de PRAMA, l’association de producteurs agricoles et de la mer associés est ravie de cette décision. Il l'a dit au micro de Cédric Catan :