La Sara se met à l'arrêt pour maintenance

Par 12/10/2020 - 08:45
01/01/2020 - 00:00

La société de raffinerie des Antilles arrête à partir d'aujourd'hui sa production pendant 8 semaines. La direction assure que tout a été prévu pour approvisionner la population en carburant.

    La Sara se met à l'arrêt pour maintenance

Le site de production de carburant aux Antilles Françaises et en Guyane arrête son activité durant 8 semaines. Cet "arrêt métal 2020" est une grande opération de maintenance de ce site industriel.

L'arrêt de la production pendant presque trois mois ne perturbera pas l'approvisionnement en carburant en Martinique, Guadeloupe et Guyane. "Il n'y aura strictement aucun impact. Même si cet arrêt est plus long que les précédents. Nous démarrons cet arrêt avec nos cuves pleines, ce qui nous donne une autonomie de plus d'un mois. Nous avons aussi des réserves en Guadeloupe et en Guyane. Ce qui montre l'intérêt de la synergie Antilles-Guyane. Par ailleurs des contrats d'approvisionnement sont déjà passés", rassure Philippe Guy, le directeur général de la Sara.

L'enjeu pour la Sara est de "garantir l'intégrité de la métallurgie des installations conformément à [sa] Politique de Prévention des Accidents Majeurs (PPAM)". Il s'agit pour les équipes de la raffinerie de contrôler l'état des installations et effectuer l'ensemble des réparations, remplacements et aménagements requis pour un fonctionnement continu pendant 1 cycle de 6 ans.

Le coût du chantier sera 60 millions d'euros. Au pic de l'arrêt environ 700 personnes seront mobilisées sur le site de Californie. Des sapeurs-pompiers volontaires ont été recrutés pour l'occasion et une cellule sanitaire composée notamment de 2 médecins est mise en place en raison de la crise sanitaire.

Les entreprises locales et hexagonales qui travailleront sur le chantier auront la tâche de changer une trentaine d'équipements industriels. Les réacteurs de la Sara seront également vidangés.

C'est la première fois dans l'histoire de la raffinerie qu'un arrêt total est géré en interne. Auparavant, c'est l'ancien actionnaire majoritaire, le pétrolier TOTAL, qui se chargeait de ses opérations de maintenance. Pour rappel, la Sara est détenue par les pétroliers Rubis (71%) et Sol (29%).

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.