La patate douce a la cote !

Par 08/10/2015 - 14:40 • Mis à jour le 08/10/2015 - 14:40

Le programme "patate douce" a été présenté hier mercredi au Lamentin devant une floppée d'agriculteurs. Initié par le Marché Agricole d'Intérêt Antillais et la Coopérative Horticole de Martinique le projet est ambitieux. L’objectif est de profiter du boom de la consommation de la patate douce en Europe notamment et donc de produire localement, en grande quantité, à des fins d’exportations. MAIA devrait coordonner les travaux de recherche et la CHM regroupe de son côté les agriculteurs pilotes du programme. Le programme prévoit que la société Fruidor s’engage à commercialiser la patate douce sur le marché Européen.

    La patate douce a la cote !
Depuis le début de la semaine, Philippe Vernier( du CIRAD) est en déplacement en Martinique pour une visite d’expertise conseil. Il s'est rendu dans 5 plantations ce mercredi et a tiré un bilan de ses premières observations, en effet, l'agronome spécialiste des plantes à racines et tubercules estime que la Martinique a un bon potentiel pour une production de masse de la patate douce. "Pour bien coller aux exigences du marché il faut aussi proposer des variétés qui correspondent a ses attentes; actuellement pour le marché européen et français en particulier il faut produire des variétés à chair orange vif. Il y en a quelques unes ici, il faut les évaluer un peu mieux notamment dans une perspective de cette production régulière", a t-il indiqué.

Claude Marie-louise, le président de MAIA voit dans ce projet une belle opportunité pour l'île. "Un certain nombre de travaux ont déjà été menés sur la patate douce mais il n'y a pas eu d'opération effective pour mener un programme de développement sur la patate. Aujourd'hui nous avons une opportunité en matière d'exportation. Le projet de développement de la patate douce est non seulement une opportunité pour les agriculteurs de notre coopérative mais pour la Martinique dans son ensemble", a t-il précisé.

Audrey Ollon et Cédric Catan