Le MEDEF et Contact-entreprises réagissent aux blocages des hypermarchés

Par • Mis à jour le 19/11/2019 - 12:38

Dans deux communiqués de presse distincts, le MEDEF et l'association Contact-Entreprises réagissent aux blocages des hypermarchés par un groupe de manifestants.

    Le MEDEF et Contact-entreprises réagissent aux blocages des hypermarchés

Depuis un mois des manifestants organisent le blocage de plusieurs hypermarchés. Pour l'heure seuls les magasins Carrefour du groupe Bernard Hayot ont été la cible de ces manifestations. Des manifestations qui ont plusieurs motivations : dénoncer l'empoisonnement au chlordécone de la Martinique, la vie chère et l'utilisation de symboles hérités du colonialisme comme le drapeau quatre serpents.

L'organisation patronale, par la main de son président Bernard Edouard, "condamne fermement ces agissements qui entretiennent un climat de violences, d’insécurité et de comportements arbitraires qui sont de nature à pénaliser l’ensemble des activités des centres ainsi bloqués ce qui ne sauraient être tolérés dans un état de droit."

Et d'ajouter : "face à ces agissements arbitraires de certains, Le MEDEF Martinique en appelle aux autorités administratives et politiques pour regagner et maintenir un climat plus serein".

De son côté, l'association Contact-Entreprises condamne également "très fermement ces débordements qui ont en commun de chercher à entretenir les tensions dont souffre notre société. Les appels à la haine et à la violence sont mortifères."

Lucie Manuel, présidente de Contact Entreprises et signataire du communiqué "demande à l’Etat, garant de nos libertés et de la sécurité de chacun d’entre nous, de mettre immédiatement un terme à ces exactions. Contact-Entreprises appelle également les élus martiniquais à prendre leurs responsabilités pour contribuer à arrêter ces dérives dangereuses."

Tags