Le monde agricole est démuni face à la sécheresse persistante

Par 31/05/2020 - 08:09
01/01/2020 - 00:00

La sécheresse qui frappe la Martinique depuis le mois de février est historique. Les agriculteurs et les éleveurs ne peuvent que le constater. Face à ces conditions météorologiques, ils ont peu de moyen de résister.

    Le monde agricole est démuni face à la sécheresse persistante

La sécheresse qui persiste frappe durement le monde agricole. Claude Marie-Louise, gérant du Domaine de La Bergerie au Vauclin fait pousser des arbres fruitiers et surtout élève le mouton et l'agneau de Martinique selon un cahier des charges très strict (pas de produits OGM, ni importés, tout est produit sur place).

Depuis trois mois, il doit composer avec une sécheresse de grande ampleur. "Sans eau, je ne peux rien faire. C'est vital pour les animaux comme pour les plantes. Les arbres fruitiers sont improductifs. C'est pire que le corona", souffle l'éleveur.

Claude Marie-Louise utilise les feuillages de son exploitation pour nourrir et hydrater son cheptel mais il arrive au bout de cette solution, et devra sacrifier ses arbres fruitiers toujours dans le respect de son cahier des charges de viande made in Martinique.

Une autre gestion des réserves

Les agriculteurs du sud est de la Martinique dépendent de la retenue d’eau de la Manzo. Une ressource qui s'avère insuffisante pour l’irrigation des terres et l'hydratation des animaux. Depuis quelques semaines déjà, le barrage affiche un niveau particulièrement bas comme ce fut le cas en 2019.

Les professionnels estiment qu'il faut prévoir des solutions alternatives. "Il faut qu'on trouve des solutions pour récupérer de l'eau en période de pluie pour installer des réserves relais. Il y a une vraie réflexion globale à mener", analyse Claude Marie-Louise.

Les responsables de la profession estiment de leur côté que la situation de cette année est catastrophique. "Cette semaine, il y a eu une réunion avec la DAAF au cours de laquelle les professionnels ont plaidé pour le déclenchement d'une procédure de calamité agricole", révèle Louis Daniel Bertome, président de la chambre d'agriculture de la Martinique.

Selon ce dernier, tous les secteurs de production agricole sont touchés par ce manque d'eau.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.