Le préfet autorise les commerces de Martinique à ouvrir les dimanches

Par 28/11/2020 - 09:21
01/01/2020 - 00:00

Pour favoriser la relance économique après un mois de confinement, le préfet de Martinique autorise les commerces à ouvrir les cinq derniers dimanches de l'année.

    Le préfet autorise les commerces de Martinique à ouvrir les dimanches

Les commerçants qui le souhaitent pourront exercer leur activité les dimanches en novembre et en décembre. Il s'agit du dimanche 29 novembre 2020, et des dimanches 6, 13, 20 et 27 décembre 2020.

"Dans le contexte de réouverture des commerces, pour compenser les difficultés économiques liées à la période de fermeture du fait de la crise sanitaire et étaler la fréquentation pour assurer le respect des mesures de distanciation, le préfet de la Martinique autorise l’ouverture des commerces à la clientèle, les dimanches de novembre et de décembre 2020", indique le représentant de l'Etat dans un communiqué de presse.

Certains établissements peuvent ouvrir le dimanche sans formalité préalable :
• les commerces sans salarié ;
• les commerces alimentaires, jusqu’à 13 heures ;
• les marchés et les magasins de bricolage ;
• les commerces autorisés au titre des « dimanches du maire »

Cependant les autres établissements devront solliciter la préfecture avant d'ouvrir leurs portes. Ils doivent envoyer un formulaire dédié (disponible sur le site Internet de la préfecture) à l’adresse 972 . tpe-pme @dieccte.gouv.fr .

"La transmission de ce formulaire vaut autorisation d’ouvrir les dimanches de novembre et décembre 2020", précise la préfecture.

En revanche, les commerces de Fort-de-France sont dispensés de cette démarche pour le dimanche 29 novembre 2020. Le maire a sollicité du préfet un arrêté préfectoral collectif qui les dispense de l'obligation d'envoyer un formulaire à titre exceptionnel.

"L’ouverture du dimanche ne concerne pas les commerces fermés au titre des mesures sanitaires (notamment les restaurants, bars et salles de sport)", rappelle la préfecture.

Seuls les salariés volontaires ayant donné leur accord par écrit pourront travailler le dimanche. L’employeur accordera au salarié a minima un paiement majoré et un repos compensateur de remplacement.

Tags