Les cannes à sucre attendent le soleil

Par • Mis à jour le 18/01/2017 - 12:43

La récolte de la canne a été reportée à la mi février à cause de la météo. Les importantes précipitations des derniers mois ont rendu les parcelles impraticables. La pluie influe également sur le taux de sucre des cannes qui reste faible. Les planteurs comme les cannes attendent fébrilement que le soleil s'installe durablement dans le ciel martiniquais.

    Les cannes à sucre attendent le soleil
La date de la récolte de la canne a été reportée. Elle a normalement lieu à partir de la fin du mois de janvier, voire au début du mois de février.

Selon la Sica Canne-Union, cette année ce sera mi-février pour certaines distilleries, si le temps le permet, et le 2 mars 2017 pour l'usine sucrière du Galion.

La pluie est la cause des maux de la filière. Les planteurs, par exemple, ne peuvent accéder à leurs parcelles. Certains engins sont immobilisés depuis plusieurs mois, la terre étant gorgée d’eau. Du coup, impossible pour eux de traiter la canne. Cette absence d'entretien et la timidité du soleil ralentissent l'enrichissement en sucre de la canne.

Une situation qui crée de la tension pour les planteurs tournés exclusivement vers la canne."Nous avons un tel besoin d'argent et les industriels ont besoin de cannes que nous aurions pu commencer dès la fin du mois de janvier. Mais au regard des conditions climatiques, nous ne pouvons pas. Financièrement, pour ceux qui n'ont que de la canne, les dernières recettes datent de juillet 2016. Donc la situation est critique", souligne Justin Séraline, président de la SICA Canne-Union.

Plus de précisions dans ce reportage de Clara Vincent :