Les entreprises des outremers en colère

Par • Mis à jour le 26/11/2018 - 14:55

Il y a une dizaine de jours, les sénateurs examinaient l'article sur le nouveau dispositif d'exonérations de charges sociales pour les entreprises. N'ayant pas réussi à se faire entendre, les socio-professionnels se sentent trahis.

    Les entreprises des outremers en colère

Il y a une dizaine de jours, les sénateurs examinaient l'article sur le nouveau dispositif d'exonérations de charges sociales pour les entreprises, dans la continuité du projet de réforme des aides économiques pour 2019.

Lors des débats, face à l'opposition des parlementaires, la ministre des outremers Annick Girardin avait demandé du temps pour poursuivre les négociations avec les socio-professionnels.

Mais au terme de plusieurs réunions, ces derniers n'ont pas réussi à se faire entendre. Comme ils le dénoncent dans un communiqué de presse, ils se sentent trahis par le gouvernement après qu'un accord qu'ils pensaient avoir trouvé soit rejeté par Matignon.

Pour Jean-Pierre Philibert, président de la FEDOM (Fédération des entreprises des outremers) cela va entraîner des répercussions lourdes et durables dans ces territoires déjà fragiles économiquement.

Ecoutez sa réaction au téléphone d'Aline Druelle

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.