Les marins pêcheurs sont en conflit avec les affaires maritimes

Par 22/12/2020 - 13:34
01/01/2020 - 00:00

Les membres du comité régional des pêches sont en colère. Ils estiment que les affaires maritimes entravent l'exercice de leur profession en restreignant leur distance d'éloignement de la côte.

    Les marins pêcheurs sont en conflit avec les affaires maritimes

Les marins-pêcheurs montent au créneau pour pouvoir continuer à pratiquer leur activité. Selon une récente disposition, ils n'ont pas le droit de pêcher au-delà de 5 milles nautiques. Un changement des règles de navigation prévoit que les embarcations de 9 mètres dont sont équipés la plupart des marins pêcheurs ne peuvent pas naviguer au-delà de cette distance.

Pour pouvoir dépasser les 5 miles nautiques, les professionnels de la mer devraient s'équiper de navires de 12 mètres.

Un investissement lourd alors que leurs DCP, dispositifs de concentration de poissons, se trouvent en moyenne à 20 milles nautiques des côtes. "Nous sommes en état d'urgence professionnelle. On veut nous empêcher de travailler. On pratique la pêche au large depuis longtemps. On veut changer les règles mais on oublie qu'on ne peut plus pêcher à terre à cause du problème du chlordécone", s'insurge Olivier Marie-Reine, président du comité régional des pêches et des élevages marins de Martinique.

Sur les DCP, les marins pêcheurs sont contrôlés par la marine nationale qui leur intime l'ordre de rentrer à terre. Les dispositifs sont même détruits certaines fois. 

"Aujourd'hui, il faut qu'on puisse embaucher des jeunes. On ne va pas mourir les bras croisés", insiste Olivier Marie-Reine qui assure les pêcheurs se mobiliseront dès le mois de janvier 2021.

Tags