Les martiniquais dépensent moins pendant le carême

Par 23/03/2016 - 15:37 • Mis à jour le 23/03/2016 - 15:37

Plusieurs entreprises ont noté un ralentissement des ventes et de la fréquentation de leur commerce tout au long de ces 40 jours de carême. Du côté des hypermarchés l'activité s'avère stable, en attendant la relance des articles de bazar, plage et loisirs. Durant le carême à la demande de la clientèle, plus d’offres en produits locaux sont proposées. En magasin, la période est compensée - si possible - par des promotions et des prix bas sur certains articles.

    Les martiniquais dépensent moins pendant le carême
Les parkings sont moins remplis, les files d’attente aux caisses sont moins longues, l'agitation n'est pas la même. Pour certains commerçants, c'est une certitude, les 40 jours de carême se traduisent par une baisse du chiffre d’affaires. "Je trouve que pendant cette période le centre est quasiment vide ! Le chiffre d'affaires n'est pas régulier", explique Elodie du magasin Le comptoir des montres au Rond -Point.

Le constat est le même dans le prêt à porter ! Les clients ont bien dépensé durant les fêtes de fin d’année et au carnaval mais ils sont un peu plus calmes pendant le carême "même si les gens préparent l'arrivée de Pâques", explique Nathalie Chevalier la directrice de Kiabi.

Le carême ne serait pas seul en cause, dans un ralentissement de l’économie, le climat ambiant est généralement défavorable aux dépenses importantes.

Audrey Ollon et Youry Bémol