Les rendez-vous de l'international s'achèvent ce soir !

Par 22/04/2016 - 14:20 • Mis à jour le 22/04/2016 - 14:20

Depuis le 12 avril et jusqu’à ce vendredi 22 avril 2016 au soir, la CCIM organise les rendez-vous de l’international; c'est une belle occasion pour les entreprises de développer leur réseau international.

    Les rendez-vous de l'international s'achèvent ce soir !
La 8ème édition des rendez-vous de l'International rassemble l'ensemble des acteurs de l’exportation; c'est entre autres l'occasion pour les entreprises de développer leur réseau international, d'améliorer leurs connaissances des règles et contraintes internationales et obtenir des informations sur les accompagnements et financements dédiés aux entreprises qui exportent.

Selon le baromètre de l’international 2015, 20% des entreprises ont une implantation hors de Martinique et 24% souhaitent devenir actives à l’export, c’est 9 points de plus qu’en 2014. Pour les entreprises locales, l’export peut permettre de pallier les insuffisances du marché local.

Jean-Claude Florentiny est vice-président du Cluster Gate Caraïbe; i s’agit d’un groupement d’experts dans le transport et la logistique qui traite toutes les questions liées au transport dans la Caraïbe et l’idée est vraiment de faciliter le déplacement inter-îles. "Nous sommes en relation avec des producteurs, des distributeurs des exportateurs, notre mission c'est de conseiller, de mettre en place des outils de développement à l'exportation notamment. On travaille énormémement sur les questions liées au transport intra caraibéen", explique t-il.

Shirley Billot est fondatrice de la marque Kadalys qui existe depuis 2013; il s’agit d’une marque de cosmétiques naturels aux actifs de bananiers de Martinique et de Guadeloupe. Il aura fallu 5 ans de recherches pour valoriser les vertus anti-âge du bananier...

Aujourd’hui, la marque est vendue chez nous en Martinique (seulement dans deux pharmacies) mais surtout en Asie, (Corée, Japon, Taiwan, bientôt Australie Chine et Iran), dans de grands magasins de luxe une bel exploit quand on sait que les débuts n'ont pas été évidents. "Pendant deux ans je n'ai pas tellement été présente sur le marché martiniquais car j'étais assez prise sur l'international. Quand j'ai lancé la marque je pense que certains clients étaient septiques sur l'usage de la banane, mais je pense que depuis peu on a toute une communauté qui suit la marque, on a de plus en plus de consommatrices qui demandent nos produits", explique t-elle.

Mayvi Gibus est chargée de projet en entreprise privée mais avant cela - juste après avoir obtenu son master 2 - la jeune femme a fait un Volontariat International en Entreprise; il s’agit d’un dispositif qui permet aux entreprises françaises de confier à un jeune une mission professionnelle à l’étranger. Mayvi a fait son V.I.E à Trinidad et Tobago pour le compte de la CCIM et de l’ex-Région. "Pour une première expérience professionnelle c'est extremement enrichissant ! C'était une expérience à forte valeur ajoutée, sur le plan personnel ça permet de se développer et sur la partie professionnelle c'est développer un relationnel un réseau, apprendre à conjuguer avec les diffférences culturelles" , indique t-elle.

Audrey Ollon et Clara Vincent