Les voyagistes espèrent un regain d'activité avec la fin de l'état d'urgence sanitaire

Par 13/07/2020 - 06:52
01/01/2020 - 00:00

Les Martiniquais devraient partir en voyage en Martinique cette année. Néanmoins avec la fin de l'état d'urgence, les agences de voyage espèrent une accélération de leur activité.

    Les voyagistes espèrent un regain d'activité avec la fin de l'état d'urgence sanitaire

La levée de l'état d'urgence sanitaire a été officialisée samedi par le Préfet de la Martinique. L'achèvement de ce régime d'exception marque donc la fin de la quarantaine instaurée pour éviter tout risque de contagion entre les personnes

Une décision qui permettra peut être de relancer le secteur du tourisme. Et comme les grandes vacances ont commencé depuis une semaine, nous nous sommes demandés où partaient les Martiniquais dans ce contexte de crise sanitaire ?

Cette année pour beaucoup , les vacances ce sera en Martinique. Crise sanitaire oblige, les projets de voyage ont été remis à plus tard par peur de contracter le covid-19 ou de rester coincé dans un pays confiné.

Un choix de raison qui n'empêche pas les Martiniquais de voir le verre a moitié plein. "C'était prévu qu'on aille au Canada pour la première fois mais à cause de cette histoire de covid. C'est un peu délicat avec la quatorzaine à respecter", explique René. Pour Catherine, "ce sera plus maison de vacances et les petits bars qui ouvrent par ci, par là". "Moi j'ai prévu d'aller à la plage, de passer des jours en famille, de visiter des communes que je ne connais pas et passer quelques jours à l'hôtel", confie pour sa part Marie-Line.

Certaines familles partiront donc à l'hôtel en Martinique pour le plus grand bonheur des professionnels du secteur qui placent de gros espoir sur cette clientèle martiniquaise 

Chez Pierre et vacances à Sainte-Luce, on atteint un taux de remplissage de 35% à 40 % en semaine et presque 50% le week end. Un remplissage assuré par une clientèle locale en grande majorité même si la tendance pourrait évoluer. "Tous les week-ends, nous avons la clientèle locale qui séjourne chez nous. À partir de fin juillet, on constate un élan. On a surtout de la clientèle de l'Hexagone. Les tour opérateurs nous recontactent également", précise Myrta Sully, responsable hébergement à Pierre et Vacances.

Les voyagistes eux aussi reprennent  du service. La reprise est néanmoins timide et souvent compliquée. "Depuis trois semaines, il y a une demande sur des séjours dans la Caraïbe mais sur la région on ne peut vendre que la Guadeloupe et Saint-Martin. Les autres îles étant étrangère, les frontières ne sont pas encore rouvertes et quand c'est le cas, les conditions d'entrée sont trop strictes", analyse Brice Nayadou, gérant de Nayaradou voyages.

 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.