Oursins : une campagne de pêche au goût amer

Par 13/11/2020 - 11:51
01/01/2020 - 00:00

Les pêcheurs martiniquais spécialisés dans la pêche aux oursins dressent un bilan mitigé de cette campagne de fin d'année. Entre les intempéries et le confinement, les efforts fournis pour un si maigre résultat laissent un goût amer aux professionnels du secteur.

    Oursins : une campagne de pêche au goût amer

"Dans ce métier on sait que rien n'est acquis. Quel que soit le mode de pêche qu'on choisit de faire, la nature prend toujours le dessus. On s'y attendait. Quand on nous a donné la date de l'ouverture de l'oursin, on avait des doutes sur l'état de la mer", déplore Henri, pêcheur à Sainte-Luce.

"Si je continue à y aller, c'est parce que j'ai l'habitude de faire les oursins. On se dit toujours que le temps sera meilleur demain mais la pluie complique le travail", ajoute-t-il.

Pour lui et pour l'ensemble de la profession, cette campagne de pêche aux oursins est catastrophique. Les pluies abondantes de ces derniers jours ont rendu la pêche quasi-impossible. Difficile de voir les oursins sur les herbiers sans soleil et lorsque l'eau est troublée par les précipitations.

Prévue initialement pour durer jusqu'à mardi prochain, le 17 - elle a commencé lundi 9 novembre - la campagne de pêche se termine donc finalement aujourd'hui vendredi (13 novembre 2020).

 "Le caviar des Antilles" comme le surnomme certains, particulièrement apprécié par les martiniquais en fin d'année, a assez peu de chance de se retrouver sur les tables. "Le bilan est très négatif. C'est le pire depuis 2012. Même les meilleurs n'ont rien fait du tout", regrette Olivier Marie-Reine, président du comité régional des pêches.

 "La météo nous a encore fait un vilain tour. Il devient très difficile de faire une programmation même avec des reconnaissances en amont", explique Olivier Marie-Reine. Les professionnels gardent néanmoins espoir. "J'ai envie de dire que pour la fin de l'année, avant les fêtes de Noël, si il y a une fenêtre, même d'une journée, on ne va pas hésiter", assure le président du comité régional des pêches.

Tags