Plus d’un million d’euros de manque à gagner dans les caisses de la commune de Sainte-Anne

Par • Mis à jour le 10/04/2016 - 22:35

Un million et deux cent mille euros, c'est ce que doivent les contribuables de tous les secteurs à la ville de Sainte-Anne. Certaines taxes ne sont pas payées depuis déjà quelques années. La municipalité veut remettre de l’ordre et appliquer l’équité fiscale. De leur côté, les agents économiques exigent un traitement individuel pour chacun.

    Plus d’un million d’euros de manque à gagner dans les caisses de la commune de Sainte-Anne
La ville de Sainte-Anne accuse ses commerçants de loyers et de taxes communales non-payés, de retards de paiements ou encore d'occupations irrégulières. C’est un million deux cent mille euros de taxes que les agents économiques de tous les secteurs qui manquent ainsi au budget municipal.

Le maire de Sainte-Anne, Jean-Michel Gémieux, veut mettre de l’ordre et appliquer une vraie équité fiscale dans sa commune.

« L’équité, c’est être à jour des loyers, l’équité, c’est au niveau des surfaces occupées que tout le monde paye un mètre carré la même somme », tandis que maintenant dans la ville, il y a des locataires qui payent leurs loyers à 40 centimes un mètre carré ou qui ne le payent pas du tout ou encore ceux qui payent, mais pas en fonction des surfaces occupées.

Au terme d’une rencontre avec la municipalité, les représentants des commerçants ont dû accepter de contribuer au budget communal en payant leurs taxes. Mais, certains d'entre eux exigent que chaque dossier soit étudié de façon individuelle. Les commerçants redoutent d'être confrontés à des difficultés financières s'ils devaient régler d'un coup de grosses sommes d'argent.

Dans quelques jours, le maire de Sainte-Anne doit rencontrer individuellement tous les agents économiques de la commune.

Veranika Chyhir et Daniel Zobeide