Quels leviers pour relancer le BTP ?

Par 08/07/2020 - 10:30
01/01/2020 - 00:00

Les acteurs du BTP sont inquiets. Pourtant, la liste des chantiers et des investissements à venir pourrait lever leurs craintes.

    Quels leviers pour relancer le BTP ?

Selon les professionnels du secteur, il faudrait entre 200 et 300 millions d'euros de projets pour redresser la barre.

Pour les acteurs du BTP, la situation qui n'était déjà pas rose s'est agravée avec les deux mois et demi de confinement. Ils tirent une fois de plus la sonnette d'alarme

Ce vendredi 10 juillet , une conférence débat autour du marché du bâtiment est organisée avec les bailleurs sociaux (SIMAR, OZAMAN, SMHLM) et les artisans à l'hotel batelière à partir de 8 heures.

C'est ce même jour, que sera réexaminé le budget de la collectivité pour la relance du BTP avant d'être présenté en plénière à la fin du mois.

Quels chantiers ?

Il y a d'abord le chantier du lycée Shoelcher démoli en 2016. Les travaux de construction ont commencé il y a deux ans. Il devrait être fin prêt fin 2020 pour une rentrée en janvier 2021. 

Il y a ensuite le gros chantier à venir. Celui de l'extension de l'aéroport Aimé Césaire. Un projet de 50 millions d'euros qui fera appel à tous les corps de métiers. C'est Vinci via la SOGEA a déjà été choisi pour mener les opérations. Des opérations qui ne devraient désormais plus tarder à débuter selon nos informations. La fin des travaux est prévue en 2022.

Ce vaste projet comprend également la construction d'un hotel. Une construction dont la date n'est pas encore connue.

A coté de ces chantiers d'autres pistes sont évoquées par les socio professionnels pour relancer le secteur parmi lesquelles le renouvellement du réseau d'eau potable en Martinique pour une enveloppe d'environ 200 millions d'euros.

Le mois dernier Odyssi, en charge de la distribution d'eau sur le territoire de la CACEM a déposé un plan de financement de 30 millions d'euros.

Le logement aussi

La SIMAR, un des 3 bailleurs sociaux en Martinique , investi chaque année près de 60 millions d'euros dans la construction de logements, et 70 millions pour le confortement parasismique, 7 millions pour la réhabilitation et l'entretien des bâtiments.

Action Logement , qui construit et finance des logements sociaux, elle, a mis en place fin 2019 un plan d'investissement volontaire. Il a été officiellement présenté en Martinique fin février donc quelques semaines avant le confinement.

Il s'articule autour de deux axes : la dynamisation des centre-bourgs et la construction de logements pour les jeunes. Le montant de l'enveloppe est de 300 millions d'euros.

Ajouté à cela une subvention de 5000 euros pour la mise aux normes et la refection des salles de bains des personnes agées.

Des pistes, des projets qui pourraient peut être calmer l'énorme inquiétude des professionnels du bâtiment.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.