À Sainte-Anne, la base nautique verra le jour au premier trimestre 2019

Par 06/08/2018 - 13:01 • Mis à jour le 06/08/2018 - 13:01

Contestée par l'opposition, la base nautique voulue par la majorité sortira du sable de la Pointe Marin au premier trimestre 2019. Et c'est bien l'association Les Glénans qui sera chargée de sa gestion.

    À Sainte-Anne, la base nautique verra le jour au premier trimestre 2019

La Ville de Sainte-Anne va pouvoir mettre en place son projet de base nautique sur le site de la Pointe Marin.L’idée avait été soumise au conseil municipal en juin 2017 et l’appel à projets avait été emporté par l’Association française Les Glénans, la première école de voile d’Europe.

Mais l’opposition municipale ne l’a pas entendu de cette oreille. En janvier dernier, un comité de défense de la Pointe Marin avait même vu le jour. Par la suite, une requête avait été déposée auprès du Tribunal Administratif pour contester les modalités d’attribution du marché, l’octroi de subventions accordées aux Glénans et le manque d’informations apportées aux conseillers municipaux. Des arguments finalement rejetés par la justice. 

Le délibéré rendu public le 17 juillet dernier conclut que le requérant, Pierre Zaïre, chef de file de l'opposition municipale, n’est pas fondé à soutenir que la délibération en litige aurait été prise à l’issue d’une procédure irrégulière.

"Voilà six mois que nous sommes dans l'expectative de la décision. Le tribunal administratif a tout récemment rejeté totalement la demande de l’opposition Sur le fond, ils considéraient que le dossier devait faire l'objet d'un appel d'offre. Ils considéraient que vu le montant qui était en jeu que la ville ne pouvait attribuer un dossier comme ça à une association. Sauf que lorsqu'il s'agit d'une impulsion qui peut être donnée par une collectivité et qu'elle a défini un besoin la ville a le droit de faire des appels à projet. C'est l'association qui propose et précise le contenu de l'appel à projet ainsi que le prix. Le tribunal administratif a confirmé que nous étions dans cette démarche et pas dans une démarche d'appel d'offre", explique Karine Sainte-Agathe, la première adjointe au maire de Sainte-Anne.

En principe plus rien ne s'oppose à l'ouverture de la base nautique au premier semestre 2018.