TCSP : Le point sur l'avancée des travaux

Par • Mis à jour le 07/01/2016 - 13:06

Où en est - on dans l'avancée des travaux du TCSP, le transport en commun en site propre de Martinique ? Une délégation européenne est venue fin novembre constater l’avancée des travaux et a conclu que le chantier était en cours de finition.

    TCSP : Le point sur l'avancée des travaux
L’objectif a donc été atteint selon les membres de cette délégation européenne ! Même si le délai du 31 décembre 2015 n’a pas été respecté.Le chantier du TCSP a considérablement avancé !15 stations sont construites sur les 18 prévues, une acquisition de 14 bus et surtout la création de deux pôles d’échanges.

Les missions sur le terrain ont aussi permis de constater la construction du centre de maintenance basé au Lareinty avec ses mécaniciens et chauffeurs quasi opérationnels. 90% du tracé du site propre est prêt.... Il faut maintenant terminer l’échangeur de la pointe des sables, celui de la Lézarde, la dernière tranche de l’avenue Maurice Bishop à Sainte Thérèse et le gros chantier du centre-ville. Bruxelles devrait maintenir sa participation au financement de ces travaux.

L’EUROPE a pris en compte 184 millions d’euros, et fiancera un peu plus de 40 % de cette somme, soit 88 millions d’euros. La facture finale elle atteint 400 millions d’euros ! On est loin des 250 millions avancés il y a 10 ans. Plusieurs facteurs ont joué pour rentre la note plus salée : les prix de 2006, lors du début du chantier ont flambé aujourd’hui ; l’acquisition du foncier a couté cher et certains choix politiques ont engendré de nouvelles dépenses… La construction du pont de Gaigneron a fait l’objet de grands débats entre les patriotes et l’équipe de Serge Letchimy.

Le dossier est maintenant entre les mains de la nouvelle majorité avec un calendrier précis : une livraison de l’ensemble du chantier probablement fin mars. D’autres tests sont prévus dès le mois d’avril et une exploitation commerciale en principe pour le mois de juin… L’idée consiste a vraiment s’assurer du bon fonctionnement des équipements afin de limiter tout problème lors de la mise en service de ce nouvel outil. On espère jusqu’à 25 000 voyageurs chaque jour a bord des Bus a Haut Niveau de Service.

Audrey Ollon avec Yvonne Guilon et Florin Hossu