Changer d'île

TCSP : horaires resserrés, communication amincie, la nouvelle proposition de la CFTU

Par Peggy Saint-Ville (édition : Karl Lorand) / RCI.FM / 06/06/2018 - 10:51

Le dossier du TCSP semble sortir de l'impasse petit à petit. Outre le changement de ton des protagonistes, une nouvelle proposition concernant l'exploitation des deux lignes a été émise par la CFTU. En voici les contours.

D'abord le nombre de rotations par jour entre la Pointe-Simon, Carrère et Mahault, les trois gare du TCSP. Ce nombre semble avoir été acté avec des horaires allant de 5 heures à 20 heures, contre 5 heures à 22 heures dans une première mouture.

Pour l'exploitation du BHNS, la CFTU va s'appuyer sur 60 à 80 agents : montant de l'opération 7 millions d'euros  par an environ.

La majorité des postes se répartit comme suit : des conducteurs, des électromécaniciens, des vérificateurs, des régulateurs et le reste en agents techniques et administratifs.

Les frais en personnel augmenteraient chaque année entre 180 00 et 200 000 euros compte tenue du coût des charges sociales et des salaires qui fluctuent en fonction de l'ancienneté des employés.

L'exploitation

L'exploitation proprement dite se partage sur deux niveaux. Il y a à la fois les bus pour les 3 lignes concernant Mangot Vulcin, Gondeau/Petit Manoir et Bois d'inde/Petit Manoir. Des bus qui desserviront la gare de Mahaultet. Et puis il y a les 11 BHNS qui circuleront sur la voie réservée.

La CFTU met en avant des frais de structure avoisinant selon certaines sources les 2 millions d'euros et indique que les charges prévues pour la communication ont été "considérablement amoindries". De quoi limer les coûts pour satisfaire le président de Martinique Transport.

On note tout de même que le montant des charges d'exploitation est compris entre 58 millions et 64 millions d'euros pour une période allant de 2019 à 2023.

Il faudra tout de même compter sur un manque à gagner résiduel même en y soustrayant la contribution  prévue pour  Martinique Transport.

Selon nos informations, les discussions se poursuivent dans un meilleur esprit : les deux parties seraient sur la bonne voie. Notre TCSP national est-il envisageable pour juillet prochain comme l'annonce certains urbi et orbi ? Croisons les doigts.

Deux réunions en trois jours

Une première réponse devrait nous parvenir au terme d'une séance de travail. Une chose est sûre, les propositions de service ont été revues à la baisse d'après les recommandations du délégataire de service.

Des propositions qui devraient aboutir à une prise de décision avant la fin du mois de juin. Ce nouveau rapport devrait être étudié en commission DSP (de délégation de service public) le 18 juin prochain. Les élus statueront sur l'organisation possible. Trois jours plus tard, le 21 juin, c'est le conseil d'administration de Martinique Transport qui validera ou non cette décision et fixera la date de mise en service du TCSP.

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.