Téléphonie mobile : "La loi permet aux opérateurs de modifier les contrats"

Par • Mis à jour le 05/05/2015 - 14:16

"Vous avez atteint la limite de consommation de votre 3G votre débit est désormais réduit jusqu'au renouvellement de votre abonnement" c'est en substance le message que reçoivent certains consommateurs qui étaient persuadés d'avoir un abonement illimité. Comment expliquer ce type de situation ?

    Téléphonie mobile : "La loi permet aux opérateurs de modifier les contrats"
Le président de l'association des Consommateurs et des Citoyens de la Caraïbe (A3C) Yvon Joseph - Henri dénonce des pratiques inacceptables de la part des opérateurs de téléphonie mobile de la Martinique. Il évoque dans une tribune parue sur internet "la grande profitation de Orange Caraïbes en matière d’Internet car les débits sont minuscules pour un prix majuscule". Toujours selon lui, Orange Caraïbes modifie ses contrats pour gagner plus d’argent; par conséquent le président de l'association invite les consommateurs qui s’estiment lésés à être vigilants et à saisir la justice pour une action collective. De plus, Yvon Joseph-Henri dénonce le non respect des anciens contrats et estime également que Orange Caraïbes pousse ses clients à modifier leur offre en changeant de forfait; il parle également de rupture unilatérale de contrat."Ce sont des magouilles qui cherchent à vous pousser à changer d'offre; dans ce cas la ce n'est pas non plus acceptable" a t-il expliqué.

"Nous sommes amenés de temps en temps à modifier certaines offres."

Philippe Roquelaure est directeur de la communication chez Orange Caraïbes, il explique que l'opérateur a dû s'adapter aux nouvelles habitudes de consommation des abonnés. "On constate aujourd'hui une évolution de l'usage de nos clients. L'usage et la consommation de l'internet mobile va aller de plus en plus d'une manière croissante c'est la raison pour laquelle nous sommes amenés de temps en temps à modifier certaines offres."

"La loi permet aux opérateurs de modifier les contrats"

Les abonnés sont de plus en plus nombreux à contester cette pratique mais selon Benjamin Dourieux le rédacteur en chef adjoint de la revue 60 millions de consommateurs. "La loi permet aux opérateurs de modifier les contrats. La seule obligation que prévoit la loi c'est que l'opérateur doit prévenir ses clients un mois à l'avance et doit leur permettre de résilier sans frais."

Audrey Ollon et Yvonne Guilon