Tourisme : le Préfet rencontre les professionnels du secteur

Par Adeline Courson et Peggy Saint-Ville 18/12/2020 - 16:20
01/01/2020 - 00:00
Martinique

À la veille de la tant attendue reprise de la saison touristique, le Préfet de la Martinique est allé à Sainte-Luce ce vendredi pour rencontrer les professionnels du secteur, et échanger avec eux sur la manière d'aborder la reprise en cette période de pandémie mondiale.

    Tourisme : le Préfet rencontre les professionnels du secteur
© Andy Eme

Voilà des mois que les professionnels du tourisme attendaient cela : la saison touristique peut enfin démarrer, et sur les chapeaux de roues ! Selon les estimations, plus de 100 000 passagers seront transportés rien que pour le mois de décembre en Martinique, selon les chiffres avancés par l'Aéroport Aimé Césaire. Un pic est même attendu pour la dernière semaine de l'année avec 32 000 passagers.

Un soulagement pour un secteur à bout de souffle, après une année 2020 très compliquée. Mais la reprise de l'activité ne peut pas se faire sans accompagnement ni aménagement, en cette période de pandémie mondiale. Aussi, le préfet de la Martinique, Stanislas Cazelles, est allé à la rencontre de ces professionnels du tourisme ce vendredi matin, au quartier Gros Raisin, à Sainte-Luce. En présence de Karine Mousseau, présidente du Comité Martiniquais du Tourisme et du maire de Sainte-Luce, Nicaise Monrose, Stanislas Cazelles a notamment évoqué la question du second test recommandé pour les visiteurs : en effet, si le test est obligatoire pour venir en Martinique, le second (4 ou 5 jours après l’arrivée) n’est que conseillé. S’il se révèle positif, de nouvelles mesures devront être mises en place pour éviter toute propagation du virus. « Nous organisons le fait que si un touriste lors de son deuxième test par exemple se révèle positif, qu'on ait une capacité d'accueil qui sera une capacité à la fois d'hébergement, mais aussi d'accompagnement parce que s'il y a une location qui s'arrête, et qu'on doit prolonger quelques jours de plus, ou pour les billets d'avion, qu'on puisse accompagner pour que ce touriste puisse bien respecter son isolement, qu'il ne contamine pas, s'il est contaminant, le reste de la population » a déclaré Stanislas Cazelles.

Pour ce faire, un dispositif va être mis en place avec des chambres réservées dans des structures hôtelières, « c'est du potentiel qu'on activera si on a cette demande » précise le préfet. Cette mesure est en coordination avec la cellule d'accompagnement mise en place par la CGS, qui fait à la fois du repérage et du contact tracing.

Tags