Un an après Irma, les touristes martiniquais sont toujours réticents à retourner à Saint-Martin

Par 06/09/2018 - 12:37 • Mis à jour le 06/09/2018 - 12:37

Destination favorite des Martiniquais pour les cours séjours, Saint-Martin peine à retrouver sa place dans le coeur des habitants de la Martinique.

    Un an après Irma, les touristes martiniquais sont toujours réticents à retourner à Saint-Martin

Un an après les ravages d’Irma sur les Îles du nord, Saint-Martin est loin d’avoir retrouvé ses capacités touristiques. De très nombreux hôtels sont toujours en phase de reconstruction et le peu d’établissements qui ont rouvert sont pleins et pas forcément par des vacanciers. Ce sont les ouvriers en charge de la reconstruction qui occupent les chambres.

De plus, ce qui faisait le charme de Saint-Martin, la fameuse vie nocturne, n’a pas repris. Bars et restaurants peinent à reprendre du service.

Alors que la destination était prisée des Martiniquais durant les vacances de la Toussaint notamment, les demandes se font très rares.

Pour Brice Nayaradou, le directeur de Nayaradou Voyages, il faudra attendre la fin de l’année pour que la destination Saint-Martin redémarre. "Quelques hôtels ont été dévastés. Certains ont commencé à rouvrir comme le Mercure. La difficulté c'est que à ce jour il y a deux types de clientèle : celle qui va à Saint-Martin pour la reconstruction et les vacanciers. Ce qu'on peut dire c'est que côté hollandais ça va un peu plus vite mais c'est pas aussi facile qu'avant. La vie nocturne n'est pas encore repartie mais faut être confiant. On est encore en basse saison et les hôtels se préparent. D'ici le mois de décembre ça devrait aller mieux. Il y a des casinos qui ont rouvert. Des boîtes de nuits vont rouvrir également. Le plus gros hôtel de Saint-Martin, le Sonesta Maho, rouvrira partiellement en décembre et complètement en mars", explique l'agent de voyage.