Grève de l'enseignement : les parents rencontrent les professeurs

Par • Mis à jour le 02/02/2020 - 10:11

Les parents d'élèves ont rencontré hier les responsables des syndicats enseignants. Il s'agissait de trouver des solutions dans le cadre de la grève qui sévit dans les établissements scolaires depuis trois semaines.

    Grève de l'enseignement : les parents rencontrent les professeurs

Hier, une réunion organisée par l’UMEP, l’Union des Parents d’Elèves de Martinique, s’est tenue dans les locaux de l’AMEP à Redoute. Elle a réuni des parents d’élèves ainsi que des représentants des syndicats enseignants.

L’objectif de ce rassemblement était de débattre à propos de l’issue que pourrait avoir la grève des enseignants qui bloque depuis des semaines les établissements du primaire et du secondaire.

Plusieurs pistes ont été évoquées pour concilier le maintien des cours et la poursuite de la grève. La proposition qui en ressort serait que les cours reprennent du lundi au jeudi, afin que le vendredi soit une journée de mobilisation.

"On pourrait imaginer que le vendredi il n'y ait pas cours. Que nous soyons mobilisés dans les établissements en toute sécurité pour qu'on puisse réfléchir et faire des propositions à l'amélioration de notre système", pense Gérard Laguerre, président de l'UPEM.

Il a explicité les détails de sa position à Mélodie Mussig :

"Nous à la Fédération des Parents d'Elèves nous soutenons la grève bien que nous appelons à une reprise des cours. Nous appelons les autorités responsables à donner satisfaction aux professeurs afin de permettre la reprise des cours", a expliqué pour sa part Claude Bertrac, président de la FCPE.

En terme d'alternatives, la FCPE met en avant sa plateforme prof-express qui permet aux élèves de contacter des professeurs en cas de difficultés. "Nous encourageons les familles à se rendre sur la plateforme de la CTM. Nous les encourageons également à faire les enfants travailler", développe Claude Bertrac.

Le président de la FCPE répond à Mélodie Mussig :

Marc Adaine, secrétaire général de l’UNSA-Education rappelle, de son côté, qu’il invite les élèves à rester actif sur les plateformes de révisions, Pronote, pour le second degré et Colibris pour les primaires.

"Nous proposons de rester en relation avec les élèves via les plateformes et par tous les autres moyens possibles en proposant des exercices qui seront pris en compte par les enseignants lorsque les établissements seront ouverts", indique le syndicaliste.

Concernant la nouvelle formule de mobilisation proposée par les parents d'élèves, les syndicats enseignants ne se sont pas prononcés dans l'immédiat. Les représentants présents ont expliqué qu'ils devaient consulter leurs bases avant de prendre une décision. Dans un communiqué, l'UNSA Education estime nous estimons qu’il est demandé aux travailleurs mobilisés contre un projet de réforme injuste de renoncer à leurs revendications et mobilisations.

Le flou demeure ce dimanche matin quant à une possible reprise des cours ce lundi (3 février 2020).

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.