La cité scolaire provisoire de Sainte-Marie pourrait accueillir les élèves en septembre 2019

Par • Mis à jour le 27/11/2018 - 05:55

Le relogement de la cité scolaire de Sainte-Marie sur le site de l'Anse Charpentier est encore à l'état de chantier. Un chantier qui avance vite mais qui ne sera livré définitivement qu'en septembre 2019, compte tenu de certaines exigence réglementaire.

    La cité scolaire provisoire de Sainte-Marie pourrait accueillir les élèves en septembre 2019

Les travaux pour le relogement de la cité scolaire de Sainte-Marie progressent. Le nouveau site situé à l''Anse Charpentier a été défriché et le terrassement est quasiment terminé. Les premiers modulaires sont déjà arrivés sur les lieux des futurs lycée et collège.

La Collectivité Territoriale de Martinique espérait même une livraison de ces nouveaux locaux d'ici février 2019. C'était sans compter sur les obligations de respect de l'environnement réclamées par les services de la DEAL. La rentrée se profile plutôt pour septembre prochain. En attendant dans les établissements actuels dans le bourg de Sainte-Marie, les travaux de confortement se poursuivent.

Parents d'élèves, enseignants, principal et proviseur ont assisté hier à un comité de pilotage, puis à une visite de chantier. Une occasion de faire une nouvelle fois entendre leurs doléances.

Nathalie Thierry, proviseur du lycée nord atlantique donne son point de vue sur l'état d'avancement des travaux :

La cité scolaire provisoire en chiffre :

superficie : 123 118 m2

coût du relogement du collège et du lycée : 15 millions d'euros

effectifs : 300 collégiens – 500 lycéens

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.