Le casse-tête des maires en prévision de la rentrée du 11 mai

Par 30/04/2020 - 10:35
01/01/2020 - 00:00

31 communes sur 34 ont participé hier à une réunion de l'association des maires de Martinique. Si l'écrasante majorité des maires estime que la rentrée sera impossible le 11 mai prochain, certains prévoient néanmoins d'ouvrir les portes des écoles.

    Le casse-tête des maires en prévision de la rentrée du 11 mai

31 des 34 maires de Martinique se sont réunis hier dans le cadre d'une rencontre organisée par l'association des maires.

Tous ont convenu que l'organisation de la rentrée le 11 mai sera un véritable casse-tête. Des questions de logistiques se posent dans tous les cas de figure : comment assuré la protection du personnel municipal ? comment assurer la protection des élèves pour qui le port du masque n'est pas recommandé ? comment gérer le nombre d'élèves dans les classes qui doit être limité à 15 ? comment assurer la désinfection régulière des établissements ? comment appliquer les gestes barrières dans les établissements ?

Maurice Bonté, le président de l'association des maires s'est fait le relais de ces questions :

Pour la plupart des maires la réponse à ces questions est simple : ils n'ouvriront pas les écoles le 11 mai prochain.

D'autres feront néanmoins le nécessaire pour ouvrir leurs écoles. C'est le cas de Ralph Monplaisir à Case-Pilote. En effet, l'un des établissements reçoit les enfants de soignants depuis le début de la crise. Les techniques d'accueil sont donc rodées.

Ralph Monplaisir, maire de Case-Pilote, explique sa stratégie pour ouvrir les écoles de la commune :

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.