L'inauguration du lycée Schoelcher de nouveau reportée ?

Par 29/03/2021 - 17:38 • Mis à jour le 29/03/2021 - 17:18

L'hypothèse d'un report de l'inauguration du nouveau lycée Schoelcher a été évoquée la semaine dernière, lors d'un comité de pilotage. Les retards pris par les entreprises pousseraient donc à envisager une rentrée après la Toussaint, voire en janvier 2022.

    L'inauguration du lycée Schoelcher de nouveau reportée ?
Lycée Schoelcher en construction ©PSV / RCI Martinique

Un retard envisagé qui inquiète le personnel enseignant

Le nouveau lycée Shoelcher devait accueillir ses élèves dès la rentrée de septembre 2021. Mais suite à la visite du comité de pilotage de la semaine dernière (mardi 23 mars), la livraison du futur lycée Schoelcher semble prendre du retard. Les informations remontant des entreprises et de l’OPC chantier en charge signalent plusieurs retards compromettant le respect des délais de livraison.

Un nouveau report pour ce chantier d'envergure d'un budget de 80 millions d'euros, qui a débuté en 2016 et dont la date de fin ne cesse d'être repoussée.

Cette fois, c'est le contexte sanitaire et social qui est à l'origine de ce report. En janvier dernier, une grève menée par une partie du personnel bloquait l’entreprise de construction Colas. A ce conflit social s’ajoute la mise en septaine des équipes positives au Covid-19 de l’entreprise Tunzi, en charge le réseau de climatisation.

Lycée Schoelcher
Lycée Schoelcher ©PSV / RCI Martinique

La nouvelle de ce report s’est rapidement propagée au sein de la communauté scolaire la semaine dernière. Si le retard est confirmé, la rentrée pourrait donc avoir lieu soit à la Toussaint ou à Noël.

Or cela fait 5 ans maintenant que les enseignants, parents d’élèves et lycéens de cet établissement attendent de pouvoir enfin déménager. Après la surprise, c’est l’inquiétude qui est désormais palpable chez certains. Ena Nérée, enseignante au Lycée Victor Schoelcher, est déçue :

En novembre dernier, on nous a affirmé que le lycée serait prêt pour mai prochain. Donc la rentrée en septembre était évidente. Mais on nous annonce en mars que ce ne sera pas le cas. Donc oui, nous sommes dépités. C'est notre cinquième année scolaire sur ce site : notre quotidien c'est de nous déplacer entre nos locaux implantés à Gaillard et ceux implantés sur le site du lycée Bellevue. Ce sont des conditions de travail pénibles 

Une livraison pourtant initialement prévue en mai

Sylvia Saithsoothane, conseillère exécutive en charge de l’éducation et des lycées est membre de ce comité de pilotage. Elle explique l'importance de prévenir les premiers concernés de cette possibilité, par soucis de transparence : 

On a émis l'hypothèse que ce serait difficile de faire la rentrée en septembre si les travaux sont finalisés en juin. Si on y arrive, tant mieux. Mais il faut que le personnel de rétablissement soit prévenu pour procéder au déménagement du matériel dès le mois de mai, car les établissements sont fermés en juillet et en août

Pour Daniel Marie-Sainte, conseiller exécutif en charge des infrastructures à la CTM, il n'y a pas d'inquiétude qui tienne. En cas de difficulté, il affirme faire valoir les pénalités de retard aux entreprises concernées :

Pour le moment, le délai contractuel est pour fin mai. Donc nous attendons donc notre chantier prêt pour fin mai, et cela relève du domaine de la responsabilité

Pour l’heure, il faudra donc attendre le mois de mai prochain pour savoir si retard il y aura, si des pénalités de retard seront réclamées, et surtout quand le déménagement pourra enfin avoir lieu.
 

Tags