L'intersyndicale note les avancées, mais reste mobilisée

Par • Mis à jour le 04/03/2020 - 13:08

Au lendemain des déclarations du recteur, Pascal JAN, dans les médias et par voie de communiqué, le syndicat UNSA a tenu à mettre les points sur les i.

    L'intersyndicale note les avancées, mais reste mobilisée

Hier (3 mars 2020), Pascal Jan a assuré que sur les 76 postes qui devaient être supprimés, 36 seraient finalement maintenus : 10 dans le premier degré, 26 dans le second. Pour Marc ADAINE, secrétaire général de l'UNSA éducation, critique la façon dont le recteur a communiqué.

« Il n’y a pas de volonté de dialogues avec l’intersyndicale, c’est une volonté d’imposer son  point de vue », indique Marc ADAINE. Ce dernier note néanmoins qu’il y a eu des avancées concernant l’éducation.  Mais rappelle qu’il ne s’agit qu’un d’un volet de la mobilisation. Il rappelle que l’intersyndicale, les enseignants et en générale la population étaient fortement mobilisées également pour le problème des retraites. Le secrétaire général de l’UNSA éducation regrette qu’aucune avancée n’ait été faite de ce côté.

D'autre part, le Recteur a précisé que, conformément au souhait des syndicats, au delà de  l'indicateur démographique, d'autres critères comme les spécificités territoriales et sociales du territoire seront également prises en compte pour évaluer le nombre de suppressions de postes. La mobilisation continue, mais sous une autre forme. Pour l’intersyndicale il n’est pas question de laisser la situation s’aggraver.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.