Solidarité et orthographe, la recette de la dictée d'ELA

Par • Mis à jour le 14/10/2019 - 17:28

42 élèves du lycée Joseph Gaillard à Fort de France ont participé ce midi à la dictée d'ELA. Il s'agit d'un temps fort annuel de l'association ELA qui lutte contre les leucodystrophies. Cette dictée a eu lieu ce lundi 14 octobre dans toute la France et mobilisé de nombreux établissements scolaires.

    Solidarité et orthographe, la recette de la dictée d'ELA

42 élèves du lycée Joseph Gaillard à Fort-de-France ont participé ce midi à la dictée d'ELA, l'association européenne de lutte contre les leucodystrophies. Ces centaines de milliers d'élèves de tous les niveaux y ont participé, que ce soit en primaire, au collège ou au lycée. 

L'objectif est de sensibiliser les plus jeunes à cette cause puisque 3 à 6 naissances par semaine sont concernées par une leucodystrophie, une forme de maladie génétique orpheline qui affecte la transmission des messages nerveux. Cette dictée est avant tout l'occasion de créer un moment d'échange et de dialogue entre la communauté éducative, les parents et les enfants sur les notions de handicap et de solidarité.

Souvent, la lecture de la dictée est assurée par une personnalité locale, afin de garantir un meilleur impact médiatique de l'action. Ce midi, c'est la conseillère exécutive à la CTM, Aurelie Nella, qui s'est prêtée au jeu. Elle a donné la dictée face à des lycéens de seconde très sérieux.

Le reportage de Jessica Dantin

 

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.