Enquête sur le matériel informatique des enseignants : les syndicats s'insurgent

Par 23/11/2020 - 12:41
01/01/2020 - 00:00

Deux syndicats d'enseignants, le SNES FSU et le SE-UNSA, se mobilisent contre une enquête du rectorat portant sur le matériel informatique des enseignants. Les syndicats dénoncent une intrusion dans la sphère privée. Le rectorat indique qu'il n'y a pas d'obligation de donner des informations personnelles.

    Enquête sur le matériel informatique des enseignants : les syndicats s'insurgent

Le rectorat de Martinique a lancé dans les collèges et les lycées de l'académie une enquête sur le matériel informatique possédé par chaque enseignant, dans le cadre d'une éventuelle mise en place d'un plan de continuité pédagogique.

Dans un contexte de confinement où l'Etat incite à la mise en place d'un suivi pédagogique à distance, les syndicats d'enseignants SNES FSU et SE-UNSA s'insurgent contre la démarche et ses objectifs. 

Revendiquant le respect de la vie privée des personnels enseignants, le SE UNSA cite notamment l'article 9 du code civil et l'article 2 de la déclaration des droits de l'homme et explique : "Les connexions internet et l'équipement informatique font partie d'un patrimoine qui ne saurait faire l'objet d'une telle demande".

"Dans l'immense majorité des cas, aucun ordinateur ni aucune tablette ne sont fournis par l'employeur à ses agents. Le matériel et les forfaits internets sont payés de nos deniers et l'employeur est le premier à le savoir ", constate le SNES FSU, qui s'inquiète de la dérive d'une telle enquête. "L'employeur a-t-il l'intention de nous imposer du travail supplémentaire avec notre propre matériel, payé de nos poches ?", s'interroge le syndicat. 

De son côté, Sébastien Birbandt, délégué académique au numérique au rectorat de Martinique, indique que "l'enquête mise en place la semaine dernière vise à connaître la situation des écoles, collèges et lycées de Martinique et accompagner. Il s'agit d'un outil pour prévoir et trouver des solutions d'équipement avec les collectivités. L'idée est de créer un pool d'équipement à prêter si nécessaire aux enseignants et aux élèves. Il n'y a pas d'obligation de donner des informations personnelles pour cette enquête, ou de noms."

Pour rappel, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation, a évoqué "une prime d'équipement" de 150€ annuels par enseignant dont le versement est prévu courant 2021. Une prime jugée beaucoup trop faible par le SNES FSU, compte tenu du coût du numérique en Martinique. 

 

Tags