Chlordécone : nouvel appel à manifester le 10 avril

Par 15/03/2021 - 11:05 • Mis à jour le 15/03/2021 - 11:01

Après le succès de la mobilisation du 27 février, où près de 10 000 personnes avaient défilé dans Fort-de-France, et face à l'absence de réponse de l’État, la trentaine d'organisations appelle de nouveau à manifester le 10 avril prochain.

    Chlordécone : nouvel appel à manifester le 10 avril
Manifestation du 27 février à Fort-de-France ©RCI Martinique

Ils n’ont pas relâché la pression. Les syndicats, partis politiques et associations qui avaient mené la mobilisation du 27 février dernier contre la prescription du dossier chlordécone appellent à une nouvelle mobilisation le 10 avril prochain. Une date clé, après de nombreuses autres mobilisations organisées depuis la grande manifestation le mois dernier, comme l'a expliqué Sarah Privat, du collectif Lyannaj pou dépolyé Matinik, invitée ce lundi matin de Fanny Marsot :

Le calendrier est chargé et nous avons choisi de faire converger les luttes le 10 avril pour une grande manifestation de masse, avec le peuple, et toutes les organisations qui œuvrent depuis des années. Tous les week-ends, il y a quelque chose.

Après avoir rassemblé environ 10 000 personnes dans les rues de Fort-de-France, chaque organisation a continué de mener des actions individuellement, et cela se poursuivra d'ailleurs dans les semaines à venir : ce samedi le lyannaj pou dépolyé Matnik sera mobilisé au François, et le 27 mars, le collectif des ouvriers agricoles empoisonnés par les pesticides, manifesteront à Fort-de-France. Des manifestations de terrain essentiellement poursuit Sarah Privat :

C'est important de se déplacer dans les communes pour mobiliser et pour arriver à cet effet de masse que nous avons connu le 27 février dernier.


Et les organisations ne comptent pas lâcher le combat, "tant qu'il n'y aura ni justice, ni réparation" :

Suite à une manifestation comme celle du 27 février, avec autant de retombées médiatiques, nous avons eu quoi comme réponse aujourd'hui ? Le silence. Le silence n'est pas une réponse pour nous, c'est encore la preuve d'un manque de considération de notre humanité. Donc nous tenons quand même à marquer le 10 avril pour une manifestation de la détermination. Nous sommes des citoyens, on mérite d'avoir une justice digne de ce nom.