Comportement à adopter en cas d’échouage de cétacés.

Par 22/07/2020 - 15:04
01/01/2020 - 00:00

L’événement survenu mardi 14 juillet 2020 sur la plage du bourg de Tartane où 12 globicéphales se sont échoués est l’occasion pour la préfecture de rappeler le comportement à adopter face à ce phénomène.

    Comportement à adopter en cas d’échouage de cétacés.

Toutes les espèces de cétacés sont réglementairement protégées. Toute manipulation doit être réalisée par des personnes spécialement formées et habilités à cet effet. En outre, intervenir sur des cétacés vivants échoués comporte non seulement des risques mécaniques (écrasement/fracture/morsure) mais également des risques de contamination virale et bactériologique pouvant avoir de graves conséquences sur la santé des intervenants. Dans l’éventuelle attente des équipes habilitées pour manipuler les cétacés, les premiers gestes à prodiguer ou respecter sont les suivants :

Échouages d'animaux vivants

  • Ne pas manipuler l'animal pour éviter de le blesser
  • Ne pas grimper sur l'animal
  • Ne pas oublier qu'un animal sauvage en détresse va chercher à se défendre (morsures, coups, etc.)
  • Éviter les attroupements, l'agitation et le bruit qui stresseraient l'animal
  • Ne pas tenter une remise à l'eau sans l'aide de correspondants du réseau ou d’un représentant des services de l’État
  • Protéger l'animal des rayons du soleil grâce à un parasol
  • Protéger l'animal de la dessiccation (dessèchement) en le couvrant d'un linge mouillé en veillant à ne pas obstruer son évent qui lui permet de respirer
  • Creuser le sable sous l'animal pour faciliter sa respiration et éviter qu'il meurt étouffé sous son propre poids.

Échouages d'animaux morts

  • Ne pas manipuler l'animal afin d'éviter tout risque de transmission de maladie
  • Quel que soit son état de putréfaction, l'animal sera examiné dans les plus brefs délais
  • Il sera enlevé par les services de nettoyage des plages (commune ou département) afin d'être incinéré en centre d'équarrissage.

Si vous êtes témoin d’un échouage de cétacés, vous devez impérativement prévenir le CROSS Antilles-Guyane au 196 ou par VHF canal 16. Il est aussi possible de contacter le réseau d’observation des cétacés échoués en Martinique (ROCEM) au 0696 03 02 04 ou le Sanctuaire de protection des mammifères marins aux Antilles françaises au 06 96 33 17 01.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.