Il est interdit d'approcher les cétacés à moins de 300 mètres

Par 28/01/2021 - 11:42
01/01/2020 - 00:00

Les responsables du sanctuaire Agoa s'inquiètent des curieux qui s'approchent du cachalot nain présent dans la baie de Trinité. Un arrêté préfectoral interdit de s'approcher des cétacés à moins de 300 mètres.

    Il est interdit d'approcher les cétacés à moins de 300 mètres

Le cachalot nain qui a élu domicile dans la baie de Trinité est toujours présent. Baptisé Pépin par certains, il continue de faire surface régulièrement. Il se trouve toujours dans la zone et présente le même comportement. Il ne semble pour l’instant pas émacié.

Les équipes ainsi que les partenaires scientifiques ont pu effectuer des relevés d’observation de son comportement depuis la plage. Une sensibilisation sur place a été initiée suite aux différentes approches de baigneurs, de kayak ou de drones qui ont été constatées ces derniers jours. Il convient de rappeler avant tout qu’il s’agit d’une espèce protégée par le code de l’environnement et que son approche est interdite par arrêté préfectoral en mer comme dans les airs.

L’approche des cétacés listés dans l’arrêté du 1er juillet 2011 susvisé est interdite à moins de 300 mètres. Cette distance s’applique aux personnes, aux navires ainsi qu’aux engins avec ou sans personnes à leurs bords. Elle s’apprécie non seulement sur la surface de la mer, mais aussi sous la surface de la mer pour les personnes ou engins en plongée, et au-dessus de la surface de la mer pour les personnes ou les engins en vol.

Le texte précise néanmoins que des autoristions peuvent être accordées par les directeurs de la mer, notamment aux excursitionnistes.

Les observations ont montré des changements de zone, des comportements d’évitement, une modification de la fréquence des remontées en surface et des sondes plus longues lorsque des baigneurs et des kayaks tentaient des approches. Ces approches provoquent un dérangement même si pour le baigneur curieux cela ne saute pas forcément aux yeux.

Ces changements de comportements engendrent des dépenses énergétiques supplémentaire. Or, on ne connait pas les raisons qui ont mené le cachalot nain près de la côte, s’il se nourrit ou même son état de santé. La fatigue générée pourrait non seulement nuire à l’animal mais aussi provoquer un stress et, dans le pire des cas, un comportement de défense à l’encontre des baigneurs.

 

Tags