UNESCO : la candidature des volcans et forêts de la Montagne Pelée et des pitons du nord en attente de décision

Par 11/01/2021 - 16:48
01/01/2020 - 00:00

Le président de la République Emmanuel Macron devrait se prononcer sous peu concernant le dossier français à présenter au programme du patrimoine mondial de l'UNESCO cette année. La candidature des volcans et forêts de la Montagne Pelée et des pitons du nord à l'UNESCO est donc en attente de cette décision prévue dans les prochains jours. Après deux refus consécutifs, le dossier soutenu par le Parc naturel de Martinique est cette fois enrichi du point de vue de nombreux experts nationaux et locaux.

    UNESCO : la candidature des volcans et forêts de la Montagne Pelée et des pitons du nord en attente de décision

Une décision présidentielle très attendue

Le mois dernier, la yole de Martinique était inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'Humanité. Mais une autre candidature attend impatiemment son tour au programme du patrimoine mondial de l'UNESCO : celle des volcans et forêts de la Montagne Pelée et des pitons du nord. La décision du président de la république Emmanuel Macron devrait être rendue très prochainement. Il s'agit d'une première étape indispensable de nomination nationale pour pouvoir présenter le dossier au niveau international et obtenir le titre convoité.

Ce dossier, soutenu par le Parc naturel de Martinique, n'a pas été retenu les deux dernières années par le président de la République, qui a préféré présenter le phare de Cordouan en 2019 puis la ville de Nice en 2020. 

Le dossier de candidature a été remis officiellement à la ministre de la transition écologique le 30 décembre 2020 et reçu le 4 janvier 2021 par son cabinet. "Le comité français du patrimoine mondial a d'ores et déjà recommandé le dépôt du dossier au centre du patrimoine mondial de l'UNESCO", indique Denis Louis-Régis, le président du Parc national de Martinique.

Mais seule la décision présidentielle permet de défendre le dossier devant l'UNESCO. Celle-ci est prévue ce mois-ci. 

Des soutiens politiques et un dossier enrichi de points de vues d'experts

Parmi les personnalités politiques qui soutiennent cette candidature, Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer et Barbara Pompili, la ministre de l'écologie, se sont exprimés, ainsi que plusieurs parlementaires.

"Nous sommes très heureux de ce soutien, ainsi que de la mobilisation de toutes les personnalités qui ont participé aux spots diffusés sur les antennes télévisuelles locales. Nous avons reçu le soutien de tous nos parlementaires, qui ont marqué leur volonté d'accompagner ce projet", se réjouit le président du Parc naturel de Martinique.

Outre ces soutiens, le projet s'est enrichi par l'intervention de multiples experts dans l'élaboration du dossier. Si le Parc naturel porte le projet depuis la présidence de Daniel Chaumet, l'équipe qui a écrit ce dossier de près de mille pages est un atout majeur cette année. Des agents du parc, de la CTM, et de la DEAL, y ont notamment contribué. A ces derniers sont venus s'ajouter les experts du CNRS, du Muséum d'histoire naturelle et de l'OVSM (Observatoire volcanologique et sismologique de Martinique).

"Nous avons fait de cette candidature un projet martiniquais, pas uniquement du Parc naturel", explique le président du parc.

Tags