Absalon : fin du calvaire pour le couple de randonneurs

Par 21/12/2020 - 13:19
01/01/2020 - 00:00

Perdus hier à Absalon, les deux randonneurs qui ont passé la nuit dans les bois ont pu être secourus par les pompiers. La femme du couple, qui souffrait de douleur au dos et ne pouvait plus marcher, a été hélitreuillée.

    Absalon : fin du calvaire pour le couple de randonneurs
© CV / RCI Martinique

C'est une histoire qu'ils ne sont pas prêts d'oublier. Le couple de randonneurs perdus dans les hauteurs d'Absalon a finalement été secouru en fin de matinée ce lundi 21 décembre.


Dimanche, le couple de cinquantenaires, qui habite la Martinique, était parti randonner au pied des Pitons du Carbet. « On a suivi une piste jaune en partant d'Absalon, on a marché, et puis ma femme a commencé à avoir des douleurs à la jambe, et on a dû rater la sortie de la piste jaune, ce qui fait qu'on s'est retrouvé sur la piste rouge » explique Joël, l'un des deux malheureux marcheurs.


Mais à l'arrivée de la pluie, la descente du couple a commencé à devenir très difficile. Souffrant d'une sciatique, l'épouse n'a pas réussi a terminer le sentier, et a dû se contraindre à appeler les secours. Au vu de la situation des deux randonneurs, et avec la nuit tombée, les pompiers ont préféré attendre le lever du jour pour reprendre les recherches. « Ils se sont égarés suite à ce qui semble être un manque de balisage » explique l’adjudant Nestorine.


Le couple a donc passé la nuit dans un drôle d'abris, comme l'a confié Joël : « Dans un tronc d'arbre, avec de l'eau, et du vent, on a eu froid ».


Au lever du jour, huit hommes du GRIMP, Groupe de Recherche et d'Intervention en Milieu Périlleux, sont allés à la rencontre des deux individus qui se trouvaient du côté du sentier pédestre de Morne Rose, entre Case-Pilote et Bellefontaine. Venus avec une civière pour transporter la dame, les secours ont finalement préféré hélitreuiller la randonneuse, qui a refusé toute prise en charge. Son mari est quant à lui sorti de la forêt grâce aux pompiers : sain et sauf. Des secours qu'il remercie chaleureusement : « C'est très glissant et très chaotique, les pompiers ont aussi pris des risques pour aller chercher des personnes en difficultés » conclue Joël.

Tags